Les députés suppriment l’extension du dispositif meilleurs bacheliers

logo AFP

Les députés ont supprimé jeudi l’extension à certaines filières de l’université du dispositif « meilleurs bacheliers », qui garantit aux 10% de meilleurs élèves de chaque lycée d’accéder à des places en filières sélectives, comme les BTS, DUT ou prépas.

Le projet de loi Égalité et Citoyenneté prévoyait d’étendre ce dispositif créé en 2013 par la loi sur l’enseignement supérieur et la recherche aux filières universitaires « en tension », comme les Staps, la psychologie, le droit ou encore médecine.

Ces formations ne sont pas sélectives, mais très demandées, avec une capacité d’accueil bien plus faible que le nombre de candidatures.

Mais les organisations étudiantes s’y étaient opposées, dénonçant une « sélection déguisée » à l’entrée à l’université. A l’initiative de nombreux députés de gauche, l’Assemblée a voté des amendements de suppression de cet article qui selon eux remettait en cause « le principe de libre accès des bacheliers à l’enseignement supérieur ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous