Davantage de bibliothèques universitaires ouvertes soir et week-end à la rentrée

logo AFP

Une vingtaine d’universités ou de regroupements d’établissements d’enseignement supérieur élargiront les horaires d’ouverture de leurs bibliothèques le soir ou le week-end à partir de la rentrée 2016, a annoncé le ministère de l’Education nationale vendredi dans un communiqué.

Les 21 projets retenus dans le cadre du « plan bibliothèques ouvertes » couvrent 35 villes universitaires, et concernent près de 80 bibliothèques, a précisé Najat Vallaud-Belkacem, selon le texte de son discours lors de l’inauguration de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Parmi ces projets, huit prévoient d’ouvrir le dimanche, ce qui portera à quinze le nombre de bibliothèques universitaires (BU) accessibles ce jour à partir de la rentrée 2016.

De même, 21 bibliothèques supplémentaires reparties sur treize sites proposeront des horaires d’ouverture étendus jusqu’à 22H00 en semaine, notamment avant les examens, portant à 73 le nombre de BU ouvertes en soirée. Le samedi, 22 bibliothèques réparties sur 14 sites élargiront à la rentrée leur ouverture jusqu’à 19H00.

« Des bibliothèques ouvertes plus longtemps, ce sont des bibliothèques auxquelles davantage d’étudiants ont accès, et donc davantage d’opportunités pour eux de réussir », a fait valoir la ministre. Elle a souligné l’importance de disposer de telles conditions d’études notamment pour des jeunes vivant dans de tout petits studios, ou encore pour des étudiants salariés « pour lesquels des horaires d’ouverture des BU étendues ne sont pas un luxe ».

Les projets retenus sont ceux des universités de Bordeaux, Bourgogne, Cercy-Pontoise, Franche-Comté, Lyon, Montpellier, Nouvelle-Calédonie, Orléans, Sorbonne Nouvelle, Paris Dauphine, Paris Descartes, Paris Sud, Strasbourg, Haute Alsace, Côte d’Azur, Pau Pays de l’Adour, Valenciennes, ainsi que les Comue (Communautés d’universités et d’établissements) Bretagne Loire, Normandie, et les instituts d’études politiques Sciences Po Paris et Sciences Po Lille.

Un second appel à projets sera lancé à la rentrée 2016.

Le ministère va consacrer 12,7 millions d’euros de 2016 à 2019 « aux projets d’amélioration de l’accueil des étudiants en bibliothèques universitaires », et 4 millions d’euros « sur les quatre années à venir pour les premiers projets retenus, avec, progressivement, un relais de la prise en charge des coûts par les établissements ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous