Arte expérimente avec les enseignants un catalogue multimédia innovant

logo AFP

La chaîne franco-allemande Arte a lancé vendredi une expérience pilote de vidéo à la demande (VOD) à destination des enseignants, « Educ’Arte », qui leur permettra d’enrichir leurs cours de contenus multimédias issus du catalogue de la chaîne.

Signée en marge d’une visite à Strasbourg de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, une convention prévoit le développement de ce service en partenariat avec quelque 60 à 70 établissements des académies de la région Grand Est (Strasbourg, Nancy-Metz et Reims).

Il met à leur disposition, sur un serveur internet, plus de 500 oeuvres intégrales en versions française et allemande issues du catalogue de la chaîne culturelle.

« Ce sera une mine d’or pour les enseignants qui pourront télécharger légalement des émissions ou des extraits sélectionnés par des enseignants », classés en fonction de niveaux scolaires ou de manière thématique sur le principe des « cartes mentales » associant les sujets de façon pluridisciplinaire, a précisé à l’AFP Caroline Ghienne, responsable VOD et nouveaux projets à Arte France.

Educ’Arte proposera également aux enseignants, à partir de la rentrée 2017, « des outils innovants qui permettront d’annoter, sous-titrer ou couper des séquences afin de créer des supports de cours personnalisés », a-t-elle précisé.

L’expérimentation sera ouverte aux établissements allemands jumelés avec les établissements français concernés, pour développer des supports de cours franco-allemands.

D’autres conventions similaires doivent être signées avec les académies de Paris, Créteil et Aix-Marseille, pour tester le service dans quelque 120 établissements en France.

A terme, le service sera disponible sur abonnement pour tous les établissements souhaitant en profiter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous