Nuit de l’agro-écologie jeudi dans toute la France

logo AFP

Le ministère de l’Agriculture organise jeudi à travers la France une « nuit de l’agro-écologie » pour permettre aux professionnels d’expliquer leurs pratiques au grand public à travers cafés-débats, visites de fermes et ateliers pédagogiques.

« Dans un contexte où la nécessité de la viabilité économique des exploitations agricoles ne fait pas débat, mais où les prises de positions sur l’impact de l’activité agricole vis-à-vis de l’environnement sont extrêmes et divisent, il est nécessaire de défendre à nouveau l’agro-écologie au plan national », indique le ministre Stéphane Le Foll, cité dans un communiqué.

Le chantier de l’agro-écologie, mal compris et controversé à ses débuts, tient à coeur à M. Le Foll, qui espère ainsi répondre à certaines normes environnementales complexes par des changements de pratiques culturales.

Il compte ainsi sur ces méthodes pour diminuer le recours aux pesticides de 20% d’ici à 2020 avec son plan Ecophyto 2.

En plus d’une série d’ateliers prévus dans les jardins du ministère de l’Agriculture jeudi soir, une centaine d’acteurs de terrains, associations, lycées agricoles ou agriculteurs de toute la France ont répondu à l’appel à manifestations lancé par M. Le Foll.

Les étudiants d’AgroParisTech organiseront par exemple à Clermont-Ferrand une table ronde sur les nouvelles technologies au service des systèmes agro-écologiques, le lycée agricole de Carcassonne invite lui à une écoute nocturne des chauves-souris, et le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement de Belle-Ile-en-Mer propose une Rando-terroir nocturne à la découverte de l’agriculture locale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous