« À voix haute »: dix élèves de CM2 s’affrontent à la Comédie-Française

logo AFP

Gorges serrées et mains tremblotantes, puis un ton assuré et des gesticulations théâtrales: dix élèves de CM2 venus de plusieurs régions de France se sont affrontés à la Comédie-Française pour la finale des « Petits champions de la lecture ».

Pour sa quatrième édition, la cérémonie a été parrainée par l’actrice Dominique Blanc et l’auteur de livres de jeunesse Timothée de Fombelle.

Un chien raciste, une sorcière et son chat grincheux, ou un élève kidnappé après avoir triché. Les candidats ont eu 3 minutes chacun pour lire « à voix haute » un texte sélectionné par leurs soins. Face à eux: jury, camarades de classe, professeurs et parents. Derrière eux, les dix auteurs des dix textes lus par les « petits champions ».

Avant le grand oral, les jeunes lecteurs entament les dernières révisions au côté de leur auteur-parrain. Théo, Zoé et Soumia tentent de pallier le stress, sous les bustes de Molière, Voltaire ou Rousseau.

« On est quand même à la Comédie-Française », note Soumia, qui doit lire « Mon chien est raciste » écrit par l’auteure Audren. « C’est l’histoire de Minou, un chien blanc raciste qui n’aime pas les noirs, mais personne ne sait pourquoi », décrit l’élève venue du Nord-Pas-de-Calais et accompagnée de sa grande soeur qui se dit « tout aussi stressée qu’elle ».

Théo, passionné de mythologie, n’a pas failli à ses convictions. Deuxième finaliste, il a lu « Le feuilleton d’Ulysse » (Murielle Szac), dont il a choisi un extrait du chant des sirènes. Impassible sur scène, dans la maison de Molière. Fréquentant une école de La Courneuve, sa classe transformée en fan club est venue le soutenir lors de sa prestation.

« Des jeunes lecteurs naissent parfois des auteurs », souligne Timothée de Fombelle, parrain et coprésident du jury du concours, auteur de livres jeunesse à succès comme « Tobie Lolness ». Après un vote à trois tours et « un match serré entre Théo et Zoé », c’est cette dernière qui est récompensée, car « surprenante à tout moment ».

« Elle le lit bien mieux que moi », confie Emmanuel Tredez, auteur de « Qui veut le coeur d’Arty Show? », le texte choisi par Zoé.

Coachée par sa mère Gwenaëlle, professeure de français, Zoé, qui « veut devenir chirurgienne mais craint de ne pas avoir le temps d’écrire des livres », est repartie avec une quinzaine de bouquins et une courte séance de flashs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous