Rennes: une femme blessée par un déséquilibré qui voulait faire un « sacrifice » pour le ramadan

logo AFP

Une femme de 19 ans a été grièvement blessée de trois coups de couteau mardi après-midi à Rennes par un homme aux lourds antécédents psychiatriques, disant obéir à des voix lui ayant ordonné de faire un « sacrifice » pour le ramadan, a-t-on appris auprès du parquet.

« Des voix lui ont dit qu’il fallait qu’il commette un sacrifice à l’occasion du ramadan », a expliqué à l’AFP le procureur de la République de Rennes, Nicolas Jacquet.

L’homme interpellé, âgé de 32 ans, a des « antécédents psychiatriques lourds » et a déjà réalisé « plusieurs séjours en hôpital psychiatrique », a précisé le procureur. Il a été interpellé, examiné par un médecin et hospitalisé immédiatement en hôpital psychiatrique.

L’homme s’est dit musulman, notamment auprès d’un témoin de la scène qui est intervenu et auquel le déséquilibré a remis son couteau après son acte, selon la même source.

Le déséquilibré a indiqué aux enquêteurs être sous traitement pour schizophrénie et qu’il devait recevoir mardi une injection retard concernant ce traitement.

La jeune femme de 19 ans a reçu trois coups de couteau, deux au poignet et un à l’abdomen. « A priori, son pronostic vital ne serait pas engagé », a souligné M. Jacquet.

La jeune femme est « une lycéenne de 19 ans, élève en 1ère année de classe préparatoire HEC au lycée Chateaubriand à Rennes », selon un communiqué de Thierry Terret, recteur de l’académie.

L’agression a eu lieu aux abords de l’établissement peu après 16h00.

Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous