Décrocheurs : une prime de 600 euros à la rentrée

Dès septembre prochain, les élèves boursiers décrocheurs bénéficieront d'une prime s'ils reprennent le chemin des études. Sera-ce une mesure suffisante ?

examen oral

© fidelio – Fotolia

A partir de la rentrée de septembre prochain, les élèves boursiers âgés de 16 à 18 ans ayant décroché depuis plus de cinq mois, et décidant de reprendre leurs études, bénéficieront d’une prime de 600 euros. Cette prime sera versée sur trois trimestres. Cette mesure proposée par le gouvernement a été validée jeudi dernier par le CSE (Conseil Supérieur de l’Education), et fait l’objet d’un décret qui sera publié très prochainement, indique Le Figaro.

La prime sera attribuée sur des critères très stricts : pour en bénéficier, les élèves décrocheurs qui reprendront la voie des études devront être inscrits dans un parcours inscrit au répertoire national des certifications professionnelles.

Les réactions à cette mesure sont nombreuses, sachant qu’il s’agit d’un problème de société important, et que les élèves décrocheurs représentent un jeune sur six.

Elles sont positives du côté du SNES, de l’UNSA et du SNALC, qui jugent qu’un coup de pouce à ces élèves en difficulté sociale et financière ne peut être que bénéfique, même si cette seule mesure s’avère pour eux insuffisante pour contrer le décrochage, lit-on sur Le Figaro et sur le site de BFMTV.

Une idée venue… de la droite

Du côté du parti Les Républicains par contre, les propos sont acerbes. Le porte-parole du parti juge en effet, sur le site de BFMTV, qu' »on incite les jeunes à décrocher, à ne pas aller à l’école. Comme ça, lorsqu’ils reviendront, au bout de cinq mois, ils bénéficieront de la prime. »

Le Point rappelle pourtant que c’est bien la droite qui avait eu l’idée d’une prime pour les décrocheurs. Dans son discours sur la jeunesse en 2009, Nicolas Sarkozy avait en effet proposé de donner des aides financières aux décrocheurs qui reprendraient la voie des études. Ce projet a par la suite été abandonné.

Reste en tout cas aujourd’hui à savoir si cette aide financière du ministère de l’Education nationale, certainement utile pour des élèves en difficulté, sera suffisante pour reconduire les 100 000 jeunes sortant chaque année du système scolaire sans aucune qualification vers le chemin d’une formation.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous