La loi travail va intégrer l’avis du CESE pour améliorer la « culture » du dialogue social

logo AFP

Plusieurs propositions du Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour développer la « culture » du dialogue social en France seront intégrées au projet de loi travail, notamment l’expérimentation de rendez-vous annuels sur les conditions de travail dans les TPE, a annoncé mercredi la ministre du Travail.

« Je déposerai des amendements au Sénat pour introduire dans mon projet de loi les propositions » de l’avis du CESE, a déclaré Myriam El Khomri lors de la remise de ce document. Cet avis sur le « développement de la culture du dialogue social en France » a été adopté le 24 mai par l’assemblée consultative, saisie par Manuel Valls en février sur ce sujet.

« L’actualité que nous connaissons aujourd’hui ne constitue sûrement pas la plus nette illustration d’un dialogue social apaisé et constructif. Elle a pu donner du grain à moudre à ceux qui affirment que notre pays, dont l’histoire sociale a été marquée par une forte conflictualité, n’est pas fait pour la négociation. Vous nous démontrez le contraire », a commenté la ministre en s’adressant aux auteurs du rapport, Luc Bérille (Unsa) et Jean-François Pilliard (ex-« Monsieur social » du Medef).

Sans se prononcer, faute de temps, sur le projet de loi travail, leur avis émet plusieurs recommandations pour développer une culture du dialogue social jugée « encore insuffisante » en France, où les partenaires sociaux « n’occupent toujours pas la place qui devrait leur revenir dans la régulation des relations du travail ».

Quatre d’entre elles feront l’objet d’amendements, notamment une proposition d’expérimenter, à l’initiative des branches professionnelles, la réunion une fois par an des personnels dans les entreprises volontaires de moins de 11 salariés, afin « d’échanger sur les conditions de travail et leur amélioration ».

« Il faut sortir de l’ornière dans laquelle peuvent se trouver les TPE, où parfois le simple fait de bavarder en prenant un café tient lieu de dialogue social. Ces rendez-vous permettraient d’aborder de manière systématique certains sujets sur le bon fonctionnement de l’entreprise », a expliqué Luc Bérille.

Mme El Khomri souhaite par ailleurs « ouvrir un grand chantier » avec la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, pour faire de la sensibilisation de la jeunesse au dialogue social une « part entière de l’éducation civique et citoyenne », en mobilisant « les acteurs de l’éducation et les partenaires sociaux ».

La loi travail sera débattue au Sénat à partir du 13 juin pour un vote prévu le 28.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous