Enseignants : forte revalorisation des carrières dans le cadre du PPCR

Le ministère annonce ce mardi 31 mai des mesures de modernisation et de revalorisation de la carrière des personnels éducatifs.

© contrastwerkstatt - Fotolia.com

© contrastwerkstatt – Fotolia.com

C’est une revalorisation qui est bienvenue. Dans le cadre du protocole Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) dans la fonction publique, le ministère de l’Éducation nationale annonce aujourd’hui des mesures de modernisation et de revalorisation des carrières. Cette annonce concerne les enseignants, les personnels d’éducation et d’orientation-psychologues, ainsi que les fonctionnaires et assimilés.

Un gain salarial sur l’ensemble des carrières

Le ministère promet ici une augmentation progressive de salaire dès le début de carrière, pour garantir l’attractivité de l’enseignement, jusqu’à la retraite. Ainsi, tous les échelons de la carrière enseignante seront revalorisés progressivement jusqu’en 2020, entraînant de fait une augmentation de la rémunération de base. En guise d’exemple, voici en infographie l’évolution salariale d’un professeur des écoles et d’un conseiller principal d’éducation avant et après cette revalorisation.

© MENSR

© MENESR

Une « simplification » de carrière

L’autre axe de ces mesures a pour but de simplifier la carrière d’enseignant, « avec des durées d’échelon fixes et connues de tous ». L’évaluation des enseignants sera ainsi repensée, avec quatre « rendez-vous » de carrière :

  • Un premier lors de la septième année d’enseignement, où les 30% les plus « engagés » bénéficieront d’une accélération de carrière d’une année.
  • Un deuxième  lors de la treizième année d’exercice, avec la même possibilité d’accélération.
  • Un troisième lors de la vingtième année de carrière, avec la possibilité d’accéder à la hors-classe.
  • Un quatrième avec la création d’un troisième grade dès septembre 2017, permettant d’accéder à la « classe exceptionnelle », une création accessible en fin de carrière aux personnels les plus « méritants », qui offre la possibilité d’atteindre la hors-échelle A et d’obtenir une autre augmentation de traitement.
© MENESR

© MENESR

« Enfin de réelles perspectives de carrière » selon le SE-Unsa

Le SE-Unsa s’est réjouit dans un communiqué d’avoir « enfin de réelles perspectives de carrière pour tous les personnels ». Le syndicat salue également « les évolutions de rémunérations et la nouvelle vision de l’évaluation » qui « s’inscrivent naturellement dans les logiques portées par la refondation de l’École« . Le SNUipp a indiqué que « si tout n’est pas parfait, il y aura tout de même un mieux pour les salaires et les carrières ».

Najat Vallaud-Belkacem estime que «cette revalorisation va permettre de replacer la France au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE et même d’atteindre les meilleurs pays pour le traitement en fin de carrière». L’ensemble de ces mesures sont expliquées en infographie dans un dossier spécial. Cet effort devrait coûter 1 milliard d’euros à l’État.

Source(s) :
  • MENESR ; SE-Unsa ; SNUipp

4 commentaires sur "Enseignants : forte revalorisation des carrières dans le cadre du PPCR"

  1. GG  4 juin 2016 à 15 h 49 min

    Impressionnant tout cet argent, ça donne le vertige…
    Question aux syndicats:
    Avez vous demander des miettes pour les emplois précaires et autres travailleurs pauvres que sont les CAE CUI, AESH, AVS, AED?
    merciSignaler un abus

    Répondre
  2. Couturier  20 juin 2016 à 19 h 08 min

    Ouh lala …Les enseignants vont devenir riches ! !
    Surtout à 65 ans, après 42 ans de travail ! !
    Quelle chance ! ! !Signaler un abus

    Répondre
  3. Corentin304  31 octobre 2016 à 22 h 10 min

    Eh bien moi, j’aurai 67 ans. Je ne dois pas être le seul.

    En tous cas, ça ne me dérange pas d’être un peu plus riche.
    Je (on) l’aura mérité non !!!!Signaler un abus

    Répondre
  4. pichavant  10 novembre 2016 à 18 h 59 min

    Professeur
    certifié classe normale échelon8 depuis le 1 septembre 2014, je serai
    promouvable à l ancienneté au 1 Mars 2019 (4.5 ans).
    D’après le protocole PPCR, je serai reclassé au 1 septembre 2017 à
    l’échelon 8 avec 3 ans d’ancienneté. En parcourant les nouvelles
    grilles, je devrai passer à l’échelon 9 avec 1 an d’avance au 1 mars
    2018 (rythme d’avancement ramené à 3.5 ans) si j’ai bien compris. Et
    ceci d’autant plus que le ministère a pris le même exemple dans sa
    brochure pour un professeur des écoles.
    Dois-je en tenir ou compte ou non?
    Pour info voilà le lien
    http://www.education.gouv.fr/cid102560/mieux-remunerees-mieux-accompagnees-les-nouvelles-carrieres-enseignantes.html
    rubrique:
    Des effets immédiats et programmés : calendrier de déploiementSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous