Professeurs des écoles stagiaires : « un bilan assez négatif de leur formation » (Snuipp)

Une enquête du SNUipp permet de "dresser un bilan négatif de la préparation des PES à l’entrée dans le métier". Ils ne s'estiment "pas préparés".

"Professeurs des écoles stagiaires 2015-2016 - Retour d’enquête" / une étude du SNUipp

« Professeurs des écoles stagiaires 2015-2016 – Retour d’enquête » / une étude du SNUipp

Le SNUipp-FSU a dévoilé sa 2e enquête menée auprès des profs des écoles stagiaires (pdf) (PES) – dont le but est de « donner à voir la réalité de leurs conditions de formation et d’entrée dans le métier ».

Selon le syndicat, qui se base sur les PES consultés, « la situation dans les ESPE ne s’est pas améliorée depuis notre première enquête, l’an dernier ». Ainsi, déplore le Snuipp, « il y a un problème structurel et organisationnel de la formation, qui nécessite des réorientations ».

Les professeurs des écoles stagiaires « continuent de vivre une entrée dans le métier difficile, stressante, fatigante et une surcharge de travail qui les empêche d’apprendre sereinement leur métier », explique le SNuipp.

85% des PES « pas préparés à la responsabilité de classe »

Selon l’enquête, les profs des écoles stagiaires travaillent en moyenne 48h35 par semaine, « soit 35 mn de plus que l’an passé ». En outre, ils seraient « toujours aussi débordés (75%), stressés (62.5%) », n’étant que 24% à « se déclarer épanouis ».

« Mais surtout, 85 % d’entre eux ne se sentent pas préparés à la responsabilité de classe alors qu’ils en ont la charge à mi-temps », indique le SNUipp. Les 2 principales difficultés que laissent poindre les PES sont la gestion de l’hétérogénéité des élèves (71%) et de la difficulté scolaire (53.1%).

Des contenus de formation à l’ESPE « insatisfaisants »

En ce qui concerne les contenus de formation à l’ESPE, les PES jugent ceux-ci « insatisfaisants » – notamment pour ce qui est de la « pratique pédagogique et de la gestion de classe » (68%), ainsi que de « la connaissance de l’élève » (70 %).

« Alors qu’un nouveau cycle et de nouveaux programmes pour la maternelle sont entrés en application cette année, des modules de formation n’ont pas été systématiquement mis en place dans les ESPE et les volumes de formation des domaines disciplinaires sont insuffisants pour pouvoir couvrir tous les niveaux d’enseignement », note le SNUipp.

D’après le syndicat, les volumes horaires sont « très variables d’une ESPE à l’autre » : ainsi, en M2, ceux-ci atteignent 319 heures à Dijon, contre 216 en Martinique. En outre, le suivi et l’accompagnement des PES « restent aussi très insuffisants ».

Le SNUipp pour une « remise à plat de la réforme de la formation »

Selon les PES interrogés par le SNUipp, le bilan dressé de la formation et de la « préparation à l’entrée dans le métier » est « assez négatif ». Pour le syndicat, « la charge de travail reste bien trop importante, particulièrement du fait du poids du mi-temps en responsabilité », et l’entrée dans le métier, « pourtant déterminante dans le devenir d’un enseignant », est « largement insatisfaisante ».

Le SNUipp demande la « remise à plat de la réforme de la formation des enseignants« , afin de « garantir une formation de qualité, progressivement professionnalisante ». Pour l’organisation, le temps de stage « ne doit pas dépasser le tiers-temps », et être « présidé par une logique de formation ».

Le syndicat demande aussi un « cadrage national de la formation« . Ainsi, écrit-il en conclusion de l’étude, « les ESPE doivent avoir des moyens suffisants tant humains que matériels », et « les formateurs de terrain doivent être pleinement associés à la formation initiale dans les ESPE. »

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous