10 collèges REP de Guyane passeront en REP+ (Najat Vallaud-Belkacem)

En Guyane, 10 collèges REP passeront en REP+ à la rentrée 2016. Une "mesure de justice" selon Najat Vallaud-Belkacem.

Najat Vallaud-Belkacem, le 14 janvier 2015. / Crédit : Ministère de l'Education Nationale

Najat Vallaud-Belkacem. / Crédit : Ministère de l’Education Nationale

Le dispositif d’éducation prioritaire renforcé (REP +) devrait « très prochainement » être déployé sur la totalité de la Guyane, via un arrêté pris par Najat Vallaud-Belkacem. Lors des questions sur la politique du gouvernement en matière d’éducation du 24 mai, la ministre a en effet répondu à Gabriel Serville, député de Guyane et proviseur de lycée.

Cette décision répond à un appel à la grève d’une intersyndicale enseignante (FSU, FO, UTG, Unsa, Sud Education, CFDT-CDTG), pour demander « plus de moyens ». Le matin du 24 mai, des établissements scolaires guyanais avaient été bloqués, et 600 personnes avaient manifesté devant le rectorat de Cayenne.

Actuellement, quelque 19 collèges sont classés REP + , pour 11 collèges REP. A la rentrée prochaine, 10 collèges REP (un seul ne répond pas aux critères sociaux du REP +) passeront ainsi en REP+.

Une mesure pour « lutter contre le déterminisme social »

« Par ‘Refondation de l’école’, nous entendons bien la nécessité de lutter contre le déterminisme social, donc de donner plus de moyens aux établissements dont les élèves connaissent les plus grandes difficultés sociales », a lancé Najat Vallaud-Belkacem à l’assemblée. « C’est bien pourquoi nous avons rénové en 2014 la carte de l’éducation prioritaire, qui était restée inchangée depuis des années. Cela nous a conduits, non seulement à repenser les dispositifs pédagogiques ou à mieux indemniser les enseignants, mais aussi à réviser la cartographie », a-t-elle expliqué.

La ministre a rappelé que « dans ce cadre, j’avais fait en sorte que tous les établissements scolaires de Guyane à l’exception d’un collège soient classés en éducation prioritaire », mais que « cet engagement exceptionnel a créé une attente, à savoir le classement de tous les collèges du département en REP+, ce qui permettrait également d’aligner le régime indemnitaire et le régime de décharges des enseignants sur ceux des REP+. »

Selon Najat Vallaud-Belkacem, le nouveau recteur de GuyaneYoussoufi Touré, a « beaucoup écouté les membres de la communauté éducative », ainsi que les syndicats, et qu’il était convaincu « de la nécessité de faire passer en REP+ » les 10 collèges actuellement en REP.

« Une mesure de justice pour la Guyane »

Ce passage en REP+ est, estime la ministre, « une mesure de justice pour la Guyane, qui contribuera à donner aux jeunes de ce département toutes les chances de réussite ».

A l’AFP, l’intersyndicale s’est réjoui de cette annonce : « la très forte mobilisation a permis de démontrer la détermination des personnels à obtenir le respect de la parole et des écrits publics : REP+ pour toute l’académie ».

Pour les syndicats, « seul le REP+ permet de contractualiser sur 3 ans l’effort nécessaire pour garantir aux élèves de la Guyane un taux d’encadrement à la mesure des difficultés actuelles de notre système scolaire ». Ainsi, notent-ils, « le REP+, c’est 400 emplois directs et indirects en plus au service de nos enfants. Il permettra une meilleure prise en charge des élèves en petits groupes grâce à des enseignants supplémentaires ».

Si le label REP permet d’avoir des ressources supplémentaires (classes réduites, travail en petits groupes, scolarisation des moins de 3 ans), le REP+ permet aussi aux professeurs d’avoir du temps de libéré pour travailler en équipes, pour rencontrer les parents, pour suivre les élèves, en plus de bénéficier de primes plus importantes.

Dans un communiqué, le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, a salué la décision de Najat Vallaud-Belkacem : « l’ampleur des défis en matière d’éducation que connaît notre territoire pourra être affrontée avec encore plus de vigueur par l’ensemble des acteurs de l’Education en Guyane, grâce à ce dispositif qui permettra de donner à la jeunesse guyanaise de meilleures chances de s’épanouir ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous