PSA engage sa première coopération d’ensemble avec l’université

logo AFP

Le groupe automobile PSA a lancé en Franche-Comté sa première coopération d’ensemble avec des universités et écoles d’ingénieurs sur des thèmes de recherche-développement, a-t-on appris vendredi auprès de la direction de son usine historique de Sochaux (Doubs).

PSA a signé jeudi soir à Sochaux une « convention de partenariat scientifique » avec trois établissements d’enseignement supérieur de Bourgogne-Franche-Comté: l’université de Franche-Comté, l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) et l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon (ENSMM), a annoncé le groupe dans un communiqué.

Cette coopération constitue une « première » pour le groupe, du fait de son caractère global qui dépasse l’appel ponctuel de PSA aux compétences des laboratoires d’universités, a précisé le porte-parole du site de Sochaux.

Elle portera sur les « technologies propres », le « véhicule autonome » et l' »usine du futur », précise le communiqué.

Ces thèmes comprennent les énergies nouvelles et modes de propulsion du futur comme la pile à combustible et l’hydrogène, l’électronique embarquée, les nouveaux matériaux ou la robotique, a indiqué la direction sochalienne.

La collaboration prendra la forme de projets communs de R&D avec des laboratoires, de financement de doctorants et d’aide à la création d’entreprises en lien avec les travaux de recherche.

La convention prévoit l’intervention de spécialistes de PSA dans les trois établissements partenaires, selon le communiqué, qui précise qu’elle est également signée avec le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous