Nuit des musées: de la mystérieuse Ecole des Beaux-Arts aux carrosses de Versailles

logo AFP

Parcours nocturne dans les réserves et la bibliothèque de l’École des Beaux-Arts, ouverts pour la première fois au public, ou Galerie des carrosses à Versailles: la Nuit européenne des musées offre samedi son lot de découvertes et de visites insolites.

Beaux-Arts de Paris (nouvelle appellation de l’École des Beaux-Arts), qui participe pour la première fois à cette manifestation, a choisi de prolonger l’exposition de l’artiste américain Mark Dion sur le thème du surnaturel. Plongés dans l’obscurité, torche électrique en main, les visiteurs seront conduits dans quelques-uns des lieux emblématiques de l’institution: le sous-sol du Palais des études où s’alignent les modèles de statues, les salles des magnifiques bibliothèques et le bureau du directeur, dans le mystérieux hôtel de Chimay.

A Versailles, la collection de carrosses, une des plus importantes d’Europe, sera accessible jusqu’à minuit. Installée dans le bâtiment de la grande écurie du roi, elle présente dans une scénographie parfaitement adaptée quelques-uns des plus beaux carrosses royaux et impériaux, comme celui utilisé pour le sacre de Charles X. Ou encore le char funèbre de Louis XVIII et une collection de traîneaux de la cour à l’inspiration fantastique (léopard, sirène).

Quelque 3.000 musées en Europe participent à la Nuit, dont le musée Jean-Jacques Henner à Paris, rouvert très récemment après deux ans de travaux, ou l’Espace de l’art concret au château de Mouans-Sartoux (Alpes-maritimes) où la Donation Albers-Honneger sera exceptionnellement accessible.

La liste des musées participants et des animations/spectacles est disponible à l’adresse www.nuitdesmusées.fr

L’accès sera gratuit dans la plupart d’entre eux.

L’an dernier, la Nuit des musées avait rassemblé 2 millions de visiteurs en France, le double du score réalisé en 2005, année de son lancement.

« Investir le musée, se l’approprier, s’y exprimer: voilà l’objectif de la Nuit de musées », selon la ministre de la Culture, Audrey Azoulay.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous