L’Ile-de-France veut construire plus de lycées et plus rapidement

logo AFP

Construire et rénover plus de lycées et plus rapidement: la région Ile de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR) s’est prononcée jeudi pour une accélération des chantiers de construction, la majorité affirmant que les lycéens avaient été « abandonnés » par la précédente majorité.

La Région a voté la révision en urgence et le renforcement du Programme prévisionnel d’investissement (PPI) pour les lycées, assurant que les moyens d’investissement pendant la dernière mandature avaient été « quasiment divisés par deux ».

Selon la vice-présidente Agnès Evren, en charge de l’Education, les lycées franciliens sont « dans un état préoccupant » de vétusté et en sureffectif, car « la précédente mandature socialiste n’a pas anticipé la croissance démographique » du baby-boom des années 2000, et en raison des retards des chantiers de rénovation et de construction.

Elle a souligné que « trois chantiers sur quatre étaient en retard », qu’il fallait en moyenne entre 8,5 ans et dix pour construire un lycée en Ile-de-France, et que sans nouveau PPI, « 18.000 places de lycées manqueront en 2022 ». « Nous avons actuellement dans les lycées une floraison de bâtiments démontables » qui « nous coûtent une fortune », a-t-elle insisté.

« Neuf ans pour construire des lycées, c’est un cas unique en France, » a résumé Mme Pécresse.

« Entrer dans les débats en disant que pendant 17 ans, les lycéens ont été abandonnés, c’est indigne », a dénoncé Yannick Trigance, du PS.

La Région entend « accélérer les délais et réduire les coûts », notamment « en utilisant « tous les outils et montages financiers disponibles », comme la vente d’une partie des parcelles des lycées non utilisées ou les partenariats publics-privé (PPP), auxquelles sont fortement opposés EELV et le Front de gauche, qui estiment qu’ils sont « plus coûteux à long terme », et donc synonyme de « bombes à retardement ».

« Les PPP ça marche », a rétorqué Mme Evren, rappelant qu’en Seine-Saint-Denis, 12 lycées ont été construits en 4 ans par ce biais. « On choisira la meilleure des solutions », a insisté Mme Pécresse.

L’opposition a voté contre ou s’est abstenue, tandis que Les Républicains ont salué « des mesures à la hauteur des attentes » et l’UDI « un PPI ambitieux ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous