Loi travail: la police évacue un amphi de l’université de Caen

logo AFP

Les forces de l’ordre ont délogé « sans incident » mercredi matin des opposants à la loi travail d’un amphithéâtre de l’université de Caen occupé depuis plus d’un mois, selon la police.

Un étudiant a été placé en garde à vue pour dégradations, a indiqué la police qui précise qu’il était en possession d’un stylo-graveur alors que de nombreux tags étaient visibles sur les murs de l’amphithéâtre Tocqueville.

Dix personnes se trouvaient dans l’amphi cadenassé lorsque les forces de l’ordre ont cassé une porte vitrée pour y entrer. Elles ont aussi évacué une autre salle de l’université où se trouvaient huit personnes mais qui n’étaient pas barricadées, selon la police.

L’Unef était opposée à l’occupation de cet amphi parce qu’il est utilisé habituellement pour les examens et prônait l’occupation d’un local moins gênant pour organiser le mouvement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous