La Grande Roue de Paris devient restaurant d’un soir, dirigé par Yannick Alléno

logo AFP

Le chef Yannick Alléno va concocter jeudi soir à la Grande Roue de Paris un dîner gratuit et ouvert au public, en compagnie du Japonais Shintaro Awa, sous-chef au restaurant Epicure à l’hôtel Le Bristol, qui représentera la France lors du concours international « Young Chef » en octobre à Milan.

Quelque 400 personnes peuvent participer, sur inscription, à ce « Dîner dans les étoiles » en deux services, qui se tient dans les 48 cabines de la Grande Roue installée place de la Concorde, selon la marque San Pellegrino, organisatrice de l’événement et du concours.

Le dîner est destiné à mettre en valeur le chef Shintaro Awa, 30 ans, qui a remporté la sélection française du concours « Young Chef » et participera du 13 au 15 octobre à Milan à la finale internationale de cette compétition lancée en 2015.

Après des asperges blanches d’Argenteuil en gelée et sauce aux herbes fraîches, amuse-bouche imaginé par Yannick Alléno, le public pourra goûter à un plat de maquereau et pommes de terre qui a permis à Shintaro Awa de s’imposer lors de la finale France, et qu’il présentera à Milan devant un jury de sept chefs de différentes nationalités, dont l’Argentin Mauro Colagreco et l’Espagnole Elena Arzak.

Le concours « Young Chef », qui verra s’affronter 20 candidats à l’issue des sélections nationales, est ouvert aux chefs de moins de 30 ans. Pour sa première édition en 2015, il a récompensé un Irlandais de 23 ans, Mark Moriarty, pour un « céleri rave cuit dans l’orge et la paille fermentée ».

Fils de cuisinier, né à Tochigi (nord de Tokyo), Shintaro Awa est arrivé en France à l’âge de 18 ans. Il s’est formé à la cuisine française en travaillant au sein de plusieurs restaurants trois étoiles, dont celui de Régis Marcon en Haute-Loire et de Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d’Or près de Lyon. Il est également passé brièvement au Plaza Athénée à Paris et travaille depuis 2013 comme sous-chef à Epicure au Bristol, auprès d’Eric Frechon.

Emblématique d’une génération de cuisiniers japonais qui ont choisi de s’installer en France après leur formation pour y faire de la gastronomie française, ce jeune chef explique avoir voulu mettre en valeur des produits simples et aimer « la cuisine familiale et paysanne ».

Pour Yannick Alléno, président du jury français qui a récompensé Shintaro Awa, les jeunes cuisiniers « aujourd’hui ont conscience de la responsabilité qu’ils portent » et « le message sur l’utilisation de produits issus de pêche durable est acquis ».

« L’idée de travailler un produit simple, accessible, est toujours plus compliqué que de faire un turbot avec du caviar! », souligne aussi le chef triplement étoilé, qui sera le mentor de Shintaro Awa jusqu’à la finale à Milan et l’aidera à améliorer encore son plat signature.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous