IDF: contre les addictions au lycée, le MoDem propose d’analyser les eaux usées

logo AFP

Le groupe MoDem du Conseil régional d’Ile-de-France, propose, pour agir contre les addictions au lycée, qui sera un des thèmes abordés jeudi et vendredi en séance plénière, la mise en place d’un outil de diagnostic, « l’analyse des stupéfiants dans les eaux usées ».

Le MoDem (groupe Centre et Démocrates) défendra un amendement proposant aux chefs d’établissements « un outil de diagnostic », qui est une mesure « simple à mettre en oeuvre, peu coûteuse et, par nature anonyme », a annoncé le groupe mercredi dans un communiqué.

« Un diagnostic objectif permettra de renforcer les dispositifs de prévention contre les addictions au sein des établissements les plus concernés », a-t-il précisé.

La présidente de région Valérie Pécresse (Les Républicains) prévoit de demander à chaque établissement « d’établir un diagnostic sur la consommation des substances addictives » et d’identifier les éventuels trafics à proximité des lycées. Elle proposera également le financement par la région et pour les chefs d’établissements qui le souhaiteront, des tests salivaires de dépistage et des éthylotests.

Le MoDem, qui fait partie de la majorité du Conseil régional, souhaite également « une concertation avec les départements qui sont responsables des collèges afin de mener une action concertée et cohérente entre collèges et lycées » dans des réunions de prévention.

Pour lutter contre le décrochage scolaire, autre thème qui sera abordé en séances, le MoDem entend aussi « favoriser l’implication d’anciens élèves dans les lycées franciliens en les invitant à accompagner des élèves », ce qui peut « indéniablement renforcer l’information sur les formations et métiers. Des parrainages donneraient aux lycéens des ouvertures sur le monde du travail au travers de stages et de contrats d’apprentissage ».

Enfin, le groupe proposera de soutenir des « lycées des métiers », et de « développer une stratégie de labellisation de ces établissements et une offre de formation répondant à la demande de secteurs en plein essor comme le sont le numérique, la transition énergétique et les métiers de l’aide aux personnes ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous