ESPE de Créteil : l’alternance dès le M1 !

L'ESPE de Créteil innove et proposera, dès la rentrée prochaine, une formation au métier de professeur des écoles en alternance dès la première année de master.

Ecoliers

© Syda Productions – Fotolia

Pour la rentrée de septembre prochain, l’ESPE de Créteil va proposer un nouveau type de formation pour les professeurs des écoles. A côté de la formation classique, une nouvelle formation, en alternance, offrira aux étudiants se préparant au concours et au métier de professeur des écoles la possibilité de valider un Master 1 tout en exerçant le métier de professeur des écoles à tiers temps (soit 12 semaines de stage en responsabilité sur l’année), dans le département de recrutement (Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis ou Val-de-Marne). Les étudiants seront rémunérés mensuellement au SMIC.

Une vraie entrée dans le métier d’enseignant

Les étudiants seront donc rémunérés, et auront en charge une classe, alors que le M1 MEEF classique lui n’offre pas de rémunération et ne prévoit que 4 à 6 semaines de stages d’observation et de pratique accompagnée.

Pour cette première session de formation en alternance en M1 MEEF 1er degré, les places sont limitées. Les étudiants qui ne trouveraient pas de place seront automatiquement inscrits en M1 classique.

Les inscriptions pour ce nouveau master sont en cours, et seront closes le 3 juin prochain.

 

2 commentaires sur "ESPE de Créteil : l’alternance dès le M1 !"

  1. Serge Cospérec  21 mai 2016 à 7 h 53 min

    Cette « innovation » est déjà en place depuis l’an dernier ! La 1ère promotion est en train de passer les concours.
    Serge Cospérec, Formateur, ESPE de Créteil.Signaler un abus

    Répondre
  2. Sola  25 mai 2016 à 18 h 15 min

    Que penser de cette première année en alternance ? Je ne sais pas si c’est une bonne chose que des étudiants qui n’ont pas été formés et n’ont pas eu le concours soient déjà amenés à faire 12 semaines de stage, surtout vu la quantité de travail à fournir pour consolider les connaissances disciplinaires (je pense notamment à la langue étrangère, qui fait l’objet de crédits non-compensables et conditionne donc l’obtention du master), acquérir les savoir-faire didactiques ET préparer le concours. N’est-ce pas avant tout le signe d’une telle pénurie de professeurs des écoles que même les étudiants de première année sont mis à contribution sous le prétexte des bénéfices de l’alternance ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous