BYOD : utiliser smartphone et réalité augmentée en cours d’anglais

Dans la classe d’Aurélien Kartner, enseignant d’anglais, les élèves utilisent leur smartphone dans le cadre d’activités basées sur le numérique et les réseaux sociaux.

Au collège Rimbaud de Saint-Julien-en-Genevois, les élèves qui utilisent leur téléphone portable en cours ne risquent pas d’être puni, au contraire. L’enseignant les encourage à le faire ! Aurélien Kartner, professeur d’anglais, pratique en effet le BYOD (Bring your own device) avec ses élèves. Dans le cadre d’activités pédagogiques basées sur le numérique, il permet à ses élèves d’utiliser leur propre smartphone, d’abord pour des raisons pratiques. « Au collège, on n’a pas de smartphones prêtés par le Conseil Général, ni d’Ipad », explique-t-il.

Quizz de culture générale et discussions sur Twitter

En classe de 4e euro, les cours commencent ainsi par un quizz interactif en anglais sur la plate-forme Kahoot! Sur leur portable connecté à la session de jeu, les élèves réunis en « équipe » doivent répondre à un questionnaire à choix multiples en un temps limité. Cette activité crée une vraie émulation chez les élèves, selon Aurélien Kartner, d’autant que les questionnaires sont créés par leurs camarades. « Les élèves, par groupes, créent leurs questions, proposent les quatre réponses possibles, et me les envoient sur Edmodo(1) ».

L’enseignant leur propose aussi d’utiliser leurs smartphones dans le cadre d’une activité pédagogique basée sur le réseau social Twitter. Connectés au compte classe, les élèves munis de leur téléphone discutent, en anglais, avec des interlocuteurs choisis par l’enseignant. Une pratique très appréciée par les élèves ravis d’utiliser les réseaux sociaux en cours, et que Rafika Selmi, enseignante d’anglais à Evian, avait également mis en place au collège avec succès.

Exposition en réalité augmentée

Tout au long de l’année, Aurélien Kartner a aussi mené avec sa classe de 4e un projet multimédia sur le conflit nord-irlandais. Sur les affiches papiers d’une exposition qu’ils ont montée, les élèves ont intégré des photos en réalité augmentée, qui déclenchent la lecture d’une vidéo lorsqu’elles étaient scannées avec un smartphone. Ils ont pour cela travaillé sur l’application Aurasma, qui permet de lier un fichier multimédia à un  objet, afin de rendre ce dernier interactif lorsqu’il est survolé avec un téléphone.

Travailler avec le BYOD présente de nombreux bénéfices, d’après l’enseignant. Cela développe l’interactivité, le dialogue entre les élèves, mais aussi avec des interlocuteurs extérieurs comme dans l’activité Twitter. Mais surtout la motivation des élèves, qui est « clairement multipliée par 100 ! », affirme-t-il.

Source(s) :
  • Plate-forme collaborative entre enseignants, élèves et parents.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous