Le voyage de Fanny : l’histoire vraie d’enfants juifs propulsés sur les routes pour fuir la Seconde Guerre Mondiale

Inspiré de faits réels, le film Le Voyage de Fanny raconte le périple d'enfants juifs qui, menés par Fanny, 13 ans, cherchent à fuir la France occupée pour rejoindre la Suisse. Nous avons interviewé la "vraie" Fanny Ben-Ami.

Tournage film Le Voyage de Fanny

Fanny Ben-Ami et Léonie Souchaud. Photo Nicolas Schul

Fanny Ben-Ami est aujourd’hui âgée de 85 ans et vit en Israël. Elle a publié en 1986 Le Journal de Fanny, l’histoire vraie de sa traversée de la France occupée, à l’âge de 13 ans, avec un groupe d’enfants juifs à sa charge. Le Voyage de Fanny, au cinéma le 18 mai, en est tiré.

Le Voyage de Fanny est inspiré de l’histoire vraie de votre enfance. Vous êtes-vous retrouvée dans le personnage de Fanny porté à l’écran ?

La première fois que j’ai vu le film, j’ai été très émue lorsque j’ai vu Léonie [Souchaud, qui interprète Fanny ndlr] jouer mon rôle. Je n’ai pas pu retenir mes larmes, car j’ai revécu la chose, et de nouveau, je me suis dit que ce n’était pas juste que des enfants soient sur les routes, que ce n’était pas juste que des enfants souffrent des guerres des adultes.

J’avais ces pensées durant tout le voyage, et elles m’ont beaucoup aidée, car elles représentaient un acte de rébellion de ma part. « Vous ne m’aurez pas, et vous n’aurez pas les enfants ! » C’était mon slogan durant toute cette épopée. Le film porte ce message, et les enfants l’ont très bien interprété.

Le sort des enfants juifs durant la Seconde Guerre Mondiale est un sujet assez peu abordé, même en classe où l’on ne parle pas beaucoup de cet aspect de la guerre. Pensez-vous que l’école devrait davantage insister sur ce pan de l’Histoire ?

Oui, j’ai d’ailleurs donné des témoignages dans des écoles, car on ne parle pas assez du destin des enfants, qui ont été sacrifiés. Ils ne savaient pas pourquoi ils sont sur les routes, ils ne comprennaient pas pourquoi les adultes ne pouvaient pas les protéger.

Pensez-vous que les enfants d’aujourd’hui peuvent concevoir cela ?

Je ne pense pas qu’ils peuvent saisir tout à fait.  Tout le film est un message : l’antisémitisme n’a pas de place dans un monde civilisé comme le nôtre.  Les petits verront le film comme une histoire, dans laquelle de pauvres enfants ont été poursuivis. Ils pourront aussi comprendre que cela fait partie de ce qui s’est passé pendant la guerre. Peut-être que cela les fera réfléchir, et qu’en grandissant, ils contribueront eux aussi à éviter que de telles choses se reproduisent. Car nous en prenons le chemin. Sans doute d’une autre façon, mais des enfants souffrent toujours. Regardez autour de vous, dans les nouvelles… Est-ce juste ?

Ce film peut donc également permettre aux enfants de faire le lien avec l’actualité ?

Pour certains, oui. D’autres le prendront comme une histoire. Mais il y a un proverbe qui dit : « quand vous jetez de la boue sur un mur, il en reste toujours quelque chose ». C’est ce que je voudrais.  Grâce au film le message sera diffusé, pour certains sa compréhension se fera peut-être plus tard.

Est-il judicieux, pour un enseignant, d’aller voir ce film avec sa classe ?

Absolument ! Je leur recommande aussi de lire le livre.

Que s’est-il passé pour vous, après la dernière scène du film ?

Nous avons été recueillies en Suisse, avec mes sœurs, chacune dans une famille différente.  J’ai été à l’école, j’ai appris à lire et à écrire l’allemand, à connaître les auteurs et les compositeurs. A la fin de la guerre, on nous a jetées hors du pays. J’ai été très déçue, parce que je pensais que je resterais là-bas. On me disait que tout serait comme avant.

Or après la guerre, rien n’était comme avant. Mes parents ne sont jamais revenus, j’ai été chez ma tante, j’ai appris un métier que je ne voulais pas faire. Elle était fourreur, et moi j’adorais les bêtes ! Mais elle ne m’a pas demandé ce que je souhaitais faire dans la vie.

Finalement, aujourd’hui, je peins et j’écris. J’écris sur ce qui s’est passé après la guerre, j’écris sur les gens qui nous ont sauvés. Et j’aime beaucoup cela.


Le Voyage de Fanny
Le film est inspiré de l’histoire vraie de Fanny Ben-Ami, 13 ans, séparée de ses parents et cachée dans un foyer durant la Seconde Guerre Mondiale. Il raconte le périple incroyable de cette jeune fille qui, après une fuite précipitée de son foyer, prend la tête d’un groupe d’enfants juifs à travers la France occupée pour rejoindre la Suisse. En salles le 18 mai.
Directed by: Lola Doillon

Starring:

Léonie Souchaud
Fantine Harduin
Juliane Lepoureau

 

Un dossier pédagogique complet est disponible sur le site du film.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous