Un bâtiment des Beaux-Arts, occupé par Nuit Debout, évacué dans le calme

logo AFP

Un bâtiment de l’École des Beaux-Arts à Paris occupé depuis jeudi soir par des étudiants et des partisans du mouvement Nuit Debout opposés à la loi travail, a été évacué samedi matin, a-t-on appris de source policière.

« Nous avons agi sur réquisition. Une trentaine de personnes ont été sorties du bâtiment, tout s’est passé dans le calme », a précisé cette source. Il n’y a pas eu d’interpellation.

Dortoir, cantine, les quelques dizaines d’occupants s’étaient approprié un vaste bâtiment de l’école située à seulement quelques centaines de mètres de l’Assemblée nationale. Leur but était de « pérenniser l’occupation », selon un porte-parole du mouvement Nuit Debout interrogé vendredi par l’AFP.

« C’est un lieu de contestation contre la loi travail, contre le 49-3 et contre les violences policières », a expliqué Quentin de la « commission presse » de Nuit Debout. L’École des Beaux-Arts, « c’est hautement symbolique parce que c’est un lieu qui a été occupé pendant mai 68. On va se servir du matériel des Beaux-Arts pour faire des affiches », comme ce fut le cas à l’époque, a-t-il ajouté.

Depuis le 31 mars, les militants du mouvement citoyen Nuit Debout à Paris se rassemblent chaque soir sur la place de la République, où sont organisées des assemblées générales.

Contactée par l’AFP, la direction de l’école n’était pas disponible immédiatement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous