Sciences Po: Olivier Duhamel élu président de la FNSP

logo AFP

Le politologue Olivier Duhamel a été élu mardi à la tête de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), l’une des deux instances de gouvernance de Sciences Po, en remplacement de Jean-Claude Casanova.

En décembre 2015, Jean-Claude Casanova, qui présidait la FNSP depuis 2007, avait été condamné par une juridiction financière de la Cour des comptes à 1.500 euros d’amende, après des irrégularités de gestion à Sciences Po sous le défunt directeur Richard Descoings. Il avait annoncé son pourvoi en cassation.

M. Duhamel a été élu président du conseil d’administration de la FNSP, fondation de droit privé, selon un communiqué. L’autre instance de gouvernance de Sciences Po est l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, établissement public.

Agrégé de droit public et habitué des plateaux de radio et de télévision, Olivier Duhamel est un ancien élève de l’IEP de Paris. Il y a enseigné pendant plus de 25 ans, notamment le cours d’institutions politiques en première année, de 1986 à 2010. Il est membre du conseil d’administration de la FNSP depuis 1995.

Selon le directeur de Sciences Po Frédéric Mion, Jean-Claude Casanova « a su, pendant neuf ans, préserver l’identité de Sciences Po et son originalité tout en appuyant le développement de nombreuses innovations: ouverture sociale, internationalisation du corps étudiant et enseignant, affirmation de l’autonomie financière, développement de la recherche ».

Son successeur « s’inscrit résolument dans cette perspective et saura à la fois défendre le socle sur lequel s’est bâtie notre école – excellence, pluridisciplinarité et indépendance – et insuffler toute son énergie aux nombreuses réformes que nous conduisons », a ajouté M. Mion.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous