Enseignants: une hausse de rémunération de « bon sens » mais « insuffisante »

logo AFP

Le Front national a jugé lundi que la hausse de rémunérations pour les enseignants des écoles maternelles et élémentaires, annoncée par la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem, était une mesure de « bon sens » mais « insuffisante ».

« Que cette mesure de revalorisation salariale procède d’une tentative, de la part du gouvernement, pour regagner un électorat largement perdu, ne retranche rien au fait qu’elle aille dans le bon sens », affirment le parti d’extrême droite ainsi que le Collectif Racine, un satellite du Rassemblement Bleu Marine qui rassemble des enseignants, dans un communiqué.

« La profession enseignante, dans le primaire en particulier, est aujourd’hui profondément dévalorisée », estiment les co-signataires, pour qui ce « cadeau électoraliste (…) relève, de ce point de vue, de la justice sociale la plus élémentaire. »

« Son insuffisance n’en reste pas moins manifeste, rapportée à ce qu’a d’essentiel l’école primaire, dont la revalorisation effective passera par une vraie augmentation salariale des maîtres (point d’indice), prise en compte dans le calcul des retraites », poursuivent-ils.

« Elle supposera aussi la création d’un véritable statut de directeur d’école, et exigera surtout un recentrement sur la mission essentielle du primaire : la transmission des savoirs fondamentaux par les méthodes classiques d’enseignement », demandent encore les co-signataires.

Les enseignants des écoles maternelles et élémentaires « vont être augmentés », a annoncé la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem dans un entretien au Journal du dimanche, évoquant un alignement de leur prime sur celle perçue par leurs collègues du second degré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous