Nuit debout à Paris: alcool, musique, cortèges interdits à certaines heures

logo AFP

La préfecture de police de Paris a renouvelé pour quatre jours un arrêté interdisant les cortèges partant de la place de la République où se réunit le mouvement Nuit debout, ainsi que le stationnement de véhicules légers et la diffusion de musique la nuit.

Parce que des « groupes composés d’individus violents et très mobiles », entraînent « régulièrement des débordements lors de la dispersion » de Nuit debout, la préfecture de police a reconduit de vendredi soir à mardi matin un arrêté interdisant, « les cortèges constitués à partir de la place de la République entre 19h00 et 07h00 », selon l’arrêté signé du préfet de police Michel Cadot.

La détention de « tous objets susceptibles de constituer une arme » ou « pouvant servir de projectile (…) en particulier les bouteilles en verre » sont interdits vendredi à partir de 17H00 jusqu’à 07H00 samedi, et dimanche et lundi de 16H00 à 07H00.

Durant les mêmes créneaux horaires, la vente et consommation d’alcool sont prohibées.

C’est parce que des manifestants « avaient des velléités de repartir en cortège et que des policiers recevaient des projectiles », que les forces de l’ordre sont intervenus dans la nuit de jeudi à vendredi « conformément à l’arrêté », a expliqué à l’AFP une source policière.

L’arrêté interdit aussi « le stationnement des (…) véhicules utilitaires légers place de la République » de midi à 07H00 de vendredi à lundi pour éviter les « ventes à la sauvette ».

« La diffusion de musiques et de bruits par tous moyens sonores, place de la République, à partir de minuit et jusqu’à 07h00 » est également interdite durant ces quatre jours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous