Loi travail: 214 interpellations, 78 policiers blessés lors des manifestations

logo AFP

Les manifestations de jeudi contre la loi travail à Paris et en province ont donné lieu à 214 interpellations, et 78 policiers ont été blessés lors des violences qui ont émaillé plusieurs rassemblements, a annoncé vendredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Au total « 214 individus ont été interpellés jeudi, 961 depuis le début des manifestations il y a deux mois, a déclaré M. Cazeneuve lors d’un déplacement à Strasbourg. Par ailleurs, « 78 policiers ont été blessés hier (jeudi), dont certains grièvement à Paris », a précisé le ministre. Plusieurs manifestants ont aussi été blessés dans des cortèges.

M. Cazeneuve a également dénoncé la présence de « casseurs extrémistes qui ont pour seule motivation la haine de l’Etat et de ce fait, des valeurs de la République », dans un discours prononcé devant plusieurs dizaines de membres des forces de l’ordre, militaires, policiers et gendarmes.

« Ces violences sont inacceptables. Il n’y aura jamais de la part de l’État la moindre complaisance », a-t-il précisé, soulignant que la justice passerait « pour chacun des auteurs de ces violences ».

Les manifestations ont rassemblé entre 170.000 personnes, selon les autorités et 500.000, selon la CGT, avec des blessés graves du côté des forces de l’ordre, mais aussi des manifestants.

A l’attention de ceux qui, à droite, réclament l’interdiction des manifestations, le ministre a souligné que l’état d’urgence n’était « pas un état de convenance politique. L’état d’urgence ne dispense pas ceux qui ont la responsabilité de l’Etat de respecter rigoureusement les principes de droit ».

« J’appelle chacun qui a une parole publique, dans un contexte où notre pays est soumis à une grave menace terroriste, dans un contexte où notre pays connaît des tensions, à avoir une parole responsable », a ajouté M. Cazeneuve.

Dans le cadre de cette menace terroriste, sept projets d’attentats ont été déjoués en France depuis janvier 2015, et 93 individus ont été arrêtés en lien avec des activités terroristes, a-t-il rappelé.

Un millier d’emplois par an seront créés, répartis pour moitié entre les forces de gendarmerie et de police, a rappelé M. Cazeneuve. D’ici la fin du quinquennat de François Hollande, 9.000 emplois auront ainsi été créés, a-t-il assuré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous