1er concours de jeunes chorégraphes: Xenia Wiest et Martin Harriague lauréats à Biarritz

logo AFP

La jeune chorégraphe Xenia Wiest, née à Moscou, a remporté, parmi six finalistes, dimanche à Biarritz, le premier prix de la première édition du concours de jeunes chorégraphes et Martin Harriague, jeune chorégraphe français, le second prix.

Le concours, organisé par le Malandain ballet Biarritz et le ballet de l’Opéra national de Bordeaux, a pour vocation « la promotion de la danse classique par son expression contemporaine ».

Le jury, présidé par la danseuse étoile et directrice du Ballet Théâtre français de Nancy, Hélène Trailine, a récompensé « To be continued » de Xenia Wiest et « Prince » de Martin Harriague, leur donnant ainsi l’opportunité de créer durant la saison 2016-2017 un ballet de vingt minutes pour dix à vingt danseurs au cours d’une résidence de trois semaines l’un au sein du Ballet de l’Opéra national de Bordeaux, l’autre au Malandain Ballet Biarritz.

A l’issue de leur « résidence artistique », l’un des deux lauréats obtiendra le statut d' »artiste associé » qui lui permettra de se préparer à la direction d’un ballet.

Xenia Wiest, 32 ans, est danseuse et chorégraphe au Staats-Ballett Berlin. Marin Harriague, natif du Pays basque, 30 ans, danse et chorégraphie depuis 2013 au Kibbutz Contemporary Dance Company en Israël et a obtenu deux autres récompenses au concours de Biarritz, le prix des professionnels (3.000 euros) et le prix du public (3.000 euros).

Ricardo Amarante, Brésilien, soliste au Ballet royal de Flandres, a été couronné par le prix de la Fondation de la anse (1.000 euros) pour sa chorégraphie « Love, Fear, Loss ».

Le concours s’est déroulé dans le cadre du pôle de coopération chorégraphique du Grand Sud-Ouest créé en 2012 avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication. En novembre 2015, un appel à candidatures pour le concours des jeunes chorégraphes avait été lancé et avait réuni 32 candidats. En décembre 2015, Charles Jude et Thierry Malandain avaient retenu six candidats pour participer à la finale dimanche.

Charles Jude, avant d’être chorégraphe et directeur du ballet de l’Opéra national de Bordeaux, a été danseur-étoile au ballet de l’Opéra national de Paris.

Thierry Malandain, directeur du Ballet Malandain Biarritz, s’impose aujourd’hui comme un créateur dont les oeuvres sont présentées en France et dans le monde entier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous