Le gouvernement donnera 5 millions d’euros pour les écoles délabrées de Marseille

Pour "réhabiliter" plusieurs centaines d'écoles, Marseille va mener un grand programme de réparations. L'Etat l'accompagnera avec une dotation de 5 millions d'euros.

Le vieux Port et Le Port autonome de Marseille / Wikimedia / Licence CC

Le vieux Port et Le Port autonome de Marseille / Wikimedia / Licence CC

Cinq millions d’euros seront octroyés par le ministère de l’Education Nationale aux 444 écoles publiques de Marseille, pour permettre leur réfection. A l’issue d’une réunion en préfecture de région, Najat Vallaud-Belkacem a diffusé sur son site un “point d’étape” sur la situation des établissements scolaires de la cité phocéenne.

En février, une enseignante des quartiers nord avait interpellé le gouvernement sur l’état d’insalubrité de certaines écoles de la ville, essentiellement situées dans le sud de la ville. Najat Valaud-Belkacem s’était saisie du dossier, jugeant que la situation n’était « pas digne de la République ». Un plan “écoles de Marseille” avait alors été élaboré entre la ville de Marseille et le gouvernement.

114 écoles « nécessitent des travaux »

“Très rapidement, dès les vacances de février, Marseille a mobilisé pleinement sa régie municipale afin de mener à bien les tâches les plus urgentes pouvant être réalisées en interne”, indique le document. “En outre, le maire, Jean-Claude Gaudin, s’est engagé à débloquer entre 3 et 5 millions d’euros supplémentaires par an pendant trois 3 pour les consacrer à la réalisation de travaux dans les écoles”, peut-on lire.

Au total, 114 écoles ont été “repérées comme nécessitant des travaux de degrés d’importance différents”. Selon le ministère, 74 d’entre elles (soit 65%), “sont situées dans les quartiers de la nouvelle géographie de la politique de la ville et sont classées en éducation prioritaire (REP+) depuis la rentrée 2015.”

La Ville de Marseille s’est engagée à mener un “programme d’entretien annuel (OPA) et de grosses réparations”, destinées à “poursuivre et amplifier les “premiers travaux d’urgence”, à hauteur de 8 millions d’euros. Un “programme d’opérations individualisées” (OPI) est aussi “appelé à être mis en oeuvre”, ainsi que “différents travaux d’entretien”.

La municipalité a aussi lancé une procédure d’évaluation des 32 établissements comportant des “préfabriqués de type GEEP”, en vue “de leur destruction/reconstruction (340 classes concernées).”

Des efforts pour « donner un nouvel élan aux écoles de Marseille »

De son côté, l’Etat s’engage à “accompagner l’effort fait par la Ville”, dans le cadre du “plan écoles”. Le soutien du ministère se traduira ainsi par une dotation de 3 millions d’euros, qui seront “consacrés au cofinancement à hauteur de 80% du coût des travaux de réhabilitation ou de construction de groupes scolaires”. 1 million d’euros seront notamment utilisés pour “la construction et la rénovation d’équipements sportifs, dont certains gymnases utilisés par les écoliers”. Selon le ministère, “cet effort sera poursuivi les années suivantes.”

Au total, le gouvernement entend débloquer une enveloppe de 5 millions d’euros, au titre des crédits de la politique de la ville – dont 3 millions sont donc « immédiatement mobilisables ».

En guise de conclusion, Najat Vallaud-Belkacem constate que “l’ensemble des services de la Ville de Marseille et de l’Etat se sont mobilisés en cohérence”, et que “des avancées réelles et tangibles sont mesurables”. Mais “les efforts doivent continuer sur le moyen et le long terme”, afin de “répondre au mieux aux besoins recensés”, et de “donner un nouvel élan aux écoles de Marseille”, indique le ministère.

Un nouveau “point d’étape” aura lieu en juin, “pour aborder l’avancée et la programmation des travaux pendant les vacances scolaires des mois de juillet et août, ainsi que les conditions de la rentrée 2016”.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous