Manifestations: les auteurs de violences seront « inlassablement interpellés » (Cazeneuve)

logo AFP

Les auteurs de violences en marge des manifestations contre la loi travail et des rassemblements du mouvement « Nuit debout », survenues ces dernières semaines à Paris et dans plusieurs villes, seront « inlassablement interpellés et poursuivis », a déclaré vendredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

« Je veux indiquer à ceux qui sont dépourvus d’idéal et qui sont animés par le seul instinct de la violence qu’ils seront inlassablement interpellés et poursuivis par les forces de police et par la justice », a dit devant la presse le ministre en déplacement à Orléans, au lendemain de nouveaux heurts à Paris et à Montpellier. Au total, « 151 policiers ont été blessés depuis le début de ces manifestations ».

Le ministre a fustigé « ces violences qui s’appliquent à des biens, qui s’appliquent à des personnes, qui s’appliquent à des enseignants », qu’il a jugées « intolérables ».

Manifestations, dégradations, blocages de lycées, agressions, heurts avec la police: la journée de jeudi a été émaillée de nombreuses incidents à Paris. En milieu de soirée, plusieurs centaines de manifestants – environ 300 selon la police – ont quitté la place de la République, où se réunissent les participants à la « Nuit debout » depuis deux semaines, en criant leur intention de marcher vers l’Elysée après l’interview télévisée du président François Hollande. Des casseurs sont alors entrés en action, brisant vitrines et abribus, vandalisant des véhicules. Une antenne de Pôle emploi a notamment été ciblée.

Bernard Cazeneuve a remercié les forces de l’ordre « pour leur engagement nuit et jour pour les libertés publiques, pour la protection des Français, contre toutes les formes de violence et notamment contre le terrorisme ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous