Hollande: « je ne renie rien de ce que j’ai dit au Bourget » en 2012

logo AFP

François Hollande a déclaré qu’il ne « reni(ait) rien » de son discours de campagne du Bourget en janvier 2012, jeudi soir sur France 2 en réponse à un étudiant qui l’interrogeait sur son action en faveur de la jeunesse depuis 2012.

« Je ne renie rien de ce que j’ai dit au Bourget ». « Je serai jugé sur la place accordée à la jeunesse, sur les moyens que je lui aurait donnés », a répondu sur France 2 le chef de l’Etat, en référence à son discours de janvier 2012, au cours duquel il avait également déclaré que son « principal ennemi » était « la finance ».

« J’ai accordé la priorité première à l’Education nationale, en termes de budgets, de postes créés, de lutte contre les inégalités scolaires, l’éducation prioritaire », a plaidé le chef de l’Etat.

« Un étudiant sur trois est boursier, ce n’était pas le cas en 2012 », et « les bourses, nous les avons augmentées », a-t-il énuméré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous