Surtaxation des CDD : une « connerie » pour Christophe Caresche

logo AFP

Le député PS « réformateur » Christophe Caresche a qualifié de « connerie » la proposition du Premier Ministre Manuel Valls d’alourdir la taxe sur les CDD, dans une interview mardi sur LCP.

« Je vais vous le dire très franchement, je pense que c’est une connerie », a dénoncé Christophe Caresche ajoutant que la mesure n’est pas « justifiée » et « (qu’elle) ne favorisera pas les CDI ».

Le Premier ministre a annoncé lundi, après avoir reçu des représentants de syndicats étudiants, un amendement au projet de loi travail pour rendre obligatoire la modulation des cotisations patronales d’assurance chômage et renchérir ainsi les contrats courts (CDD, intérim).

Les modalités de la mesure doivent être définies par les partenaires sociaux durant la négociation en cours sur l’assurance chômage.

Si la surtaxation de certains contrats courts existe déjà, l’annonce du gouvernement néanmoins a hérissé le patronat, la CGPME notamment dénonçant « un coup de poignard porté dans le dos des entreprises ».

Le député de Paris Christophe Caresche a lui estimé que cette mesure était « contradictoire avec ce qu’on a fait depuis le début de cette mandature ! On a fait le pacte de responsabilité pour abaisser le coût du travail, et aujourd’hui on l’alourdit ! »

« Il y a un vrai problème par rapport au CDI mais on connaît la réponse. La réponse c’est d’assouplir le CDI pour permettre effectivement qu’il y en ait plus. (…) Quant à l’assurance chômage, je considère qu’il faut arrêter de taxer le travail ! « , a affirmé le député socialiste.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous