Réactions aux mesures pour l’insertion des jeunes

logo AFP

Voici des réactions politiques aux mesures pour l’insertion des jeunes annoncées lundi par le gouvernement:

– Parti communiste français: « Alors que la jeunesse était affichée comme la priorité du quinquennat de François Hollande, il aura fallu une mobilisation massive des jeunes pour que ce gouvernement les écoute et agisse.

Si ces annonces sont à considérer comme un pas en avant pour les jeunes, le Premier ministre n’a rien cédé sur la logique du projet de loi « travail » qui fragilise et précarise l’ensemble des salarié-es dont les jeunes. La mobilisation des jeunes peut mener, avec l’ensemble de la population, au retrait de la loi travail. » (communiqué)

– Eric Coquerel, coordinateur politique du Parti de gauche: « @manuelvalls lâche du lest sur la jeunesse en espérant sauver sa machine à licencier, la #LoiTravail. On lâche rien : Retrait ! #28Avril » (Twitter)

– Razzy Hammadi, porte-parole du PS: « Les annonces faites par le Premier ministre, pour la jeunesse de notre pays sont d’une portée inégalée tant par leur contenu, que par la mobilisation budgétaire qu’elles exigent. (…) De nombreuses mesures viendront renforcer cette mobilisation pour la jeunesse, dans le cadre de la loi Égalité et Citoyenneté. » (communiqué)

– Didier Guillaume, chef de file des sénateurs PS: « Le gouvernement a entendu les demandes de la jeunesse du pays. Et en particulier son inquiétude quant à son entrée sur le marché du travail. Les réponses apportées sont à la hauteur des attentes (…). Après les engagements en faveur des jeunes scolarisés et celles pour le service civique, cette 3e vague de mesures en faveur de la jeunesse confirme l’engagement du président de la République de mettre les jeunes comme priorité de son mandat. » (communiqué)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous