Pédophilie: Vallaud-Belkacem demande à l’évêque de Pontoise de « lever toute ambiguïté »

logo AFP

Najat Vallaud-Belkacem a demandé jeudi sur Europe1 à l’évêque de Pontoise, qui n’a pas qualifié rigoureusement la pédophilie de « péché », de « lever toute ambiguïté » dans ses propos.

« La pédophilie n’est acceptable ni légalement ni moralement, et laisser planer une quelconque ambiguïté sur ce sujet, c’est juste intolérable », a déclaré la ministre de l’Education.

« Chacun d’entre nous, individuellement et en tant qu’institution, doit prendre ses responsabilités », a-t-elle estimé, évoquant les mesures prises dans l’Education nationale pour « rassurer les familles sur le fait qu’il n’y a pas de prédateurs sexuels à l’école ».

L’évêque de Pontoise, Stanislas Lalanne, a déclenché une nouvelle polémique en ne qualifiant pas rigoureusement de « péché » la pédophilie, avant de préciser mercredi soir sa pensée et de souligner que « dans tous les cas, l’acte est gravement condamnable ».

« La question difficile qui se pose pour chaque cas, c’est le degré de conscience et donc de responsabilité de celui qui commet des actes aussi atroces », a-t-il ajouté.

« Je lui demande lever tout ambiguïté », a dit Najat Vallaud-Belkacem. « Je pense que c’est absolument indispensable pour les familles, pour le message envoyé à la société, et je pense qu’il aura l’occasion de le faire », a-t-elle ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous