Loi travail: fermeture de l’université Jean-Jaurès (ex-Le Mirail) à Toulouse

logo AFP

L’université Jean-Jaurès (anciennement Le Mirail) à Toulouse a été fermée administrativement jeudi par la présidence, en réponse au blocus voté jusqu’à mardi par une assemblée générale d’étudiants protestant contre la loi travail, a-t-on appris auprès de l’université.

Le blocus de l’université, qui compte 28.000 étudiants, a été adopté en assemblée générale jeudi matin jusqu’à la prochaine AG mardi, par 101 voix pour, 28 contre et 44 abstentions, a-t-on indiqué de même source.

Dans un premier temps, la présidence de l’université toulousaine avait décidé de ne fermer l’université que jeudi matin jusqu’à 12h30, le temps de la tenue de l’AG.

Elle a finalement décidé, dans la matinée de jeudi, de laisser les bâtiments d’enseignement fermés pour la journée, a indiqué le service de communication de l’université, précisant qu’aucune décision n’avait encore été prise pour le restant de la semaine.

Sur l’intranet de l’université, on précisait que « la Bibliothèque Universitaire Centrale et l’ensemble des bâtiments des UFR, écoles et instituts du campus du Mirail » étaient fermés et que « l’ensemble des activités s’y déroulant » étaient suspendues.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous