Loi travail: des manifestants envahissent les voies près de la gare de Rennes

logo AFP

Des manifestants hostiles à la réforme du code du travail ont envahi mardi les voies ferrées près de la gare de Rennes, obligeant la SNCF à interrompre le trafic pour la troisième fois en trois semaines.

Plusieurs centaines de manifestants sont descendus sur les voies au niveau d’un pont situé à l’ouest de la gare, repoussés par quelques dizaines de membres des forces de l’ordre à grand renfort de gaz lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Afin d’assurer la sécurité, la SNCF a coupé l’alimentation électrique à 13h40, a indiqué à l’AFP Thierry Chaplais, chargé des relations médias à la SNCF Bretagne. Plusieurs trains sont bloqués à quai.

Depuis le 17 mars, les manifestants hostiles à la loi travail ont déjà envahi à deux reprises les voies ferrées à Rennes, obligeant la SNCF à couper l’alimentation électrique et à fermer la gare par précaution à l’approche de chaque défilé.

Selon la préfecture de Bretagne, la manifestation de ce mardi a réuni quelque 1.100 personnes, étudiants et syndicalistes, dans le rues de Rennes en fin de matinée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous