Enquête judiciaire ouverte après le suicide en prison de l’instituteur soupçonné de pédophilie

logo AFP

Une « enquête a été immédiatement ouverte par le procureur pour établir les circonstances exactes » du suicide en prison, dans la nuit de lundi à mardi, d’un ex-instituteur en Isère mis en examen il y a un an pour des viols sur ses élèves, a annoncé mardi le garde des Sceaux.

Le ministre de la Justice a affirmé dans un communiqué « sa détermination pour avancer avec l’administration pénitentiaire vers un renforcement des mesures spécifiques de prévention des risques de suicides dans les milieux pénitentiaires ».

Jean-Jacques Urvoas s’est dit « absolument déterminé à faire la lumière sur les circonstances du décès » de l’ancien directeur de cette école de Villefontaine, qui « faisait l’objet d’une surveillance particulière, ayant déjà tenté de se suicider ».

Le ministre a rappelé que « la lutte contre les atteintes sexuelles sur mineurs » était « une priorité du gouvernement ».

Le projet de loi dit « Villefontaine » sera « adopté définitivement au Parlement cette semaine et entrera en vigueur immédiatement », a-t-il dit. Ce texte vise notamment à empêcher qu’une personne condamnée pour pédophilie puisse se retrouver face à des élèves.

La justice avait dénombré une soixantaine de victimes potentielles de l’enseignant, Romain F., 46 ans, dans les différents établissements où il a exercé. En juin 2008, il avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu (Isère) à six mois de prison avec sursis avec obligation de soins pendant deux ans pour avoir téléchargé des images pédopornographiques.

A Villefontaine, il était notamment soupçonné d’avoir imposé « par surprise » des fellations à plusieurs de ses élèves dans le cadre de ce qu’il appelait « un atelier du goût », durant lequel les enfants, les yeux bandés, devaient identifier des « choses » que l’enseignant leur faisait goûter. Des supports informatiques, trouvés chez lui, ont montré qu’il avait filmé ses actes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous