Autisme: plusieurs centaines de personnes à la 13ème « Marche de l’espérance »

logo AFP

Plusieurs centaines de personnes ont participé samedi à la 13ème « marche de l’espérance » pour la cause de l’autisme à Paris, afin de demander une meilleure prise en charge des enfants autistes dans la société, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Les participants, 300 selon la police, 500 selon l’association organisatrice « Vaincre l’autisme », étaient venus de toute la France pour marcher entre le parvis de l’Hôtel de Ville et l’Assemblée nationale, à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme.

« Vaincre l’autisme » revendique notamment « la fin de la psychiatrisation des personnes autistes et l’abolition des prises en charge inadaptées » et la « scolarisation effective des enfants autistes dans l’école de la République », pour mettre « fin à la discrimination » dont sont victimes en France les personnes atteintes d’autisme.

« On sait aujourd’hui que les meilleurs traitements relèvent de l’éducation, pas du système sanitaire et médico-social: nous revendiquons une nouvelle législation qui aille dans ce sens », a expliqué à l’AFP M’Hammed Sajidi, président et fondateur de Vaincre l’autisme, qui entend solliciter les parlementaires la semaine prochaine.

Selon M. Sajidi, « le système sanitaire et médico-social a des principes et des procédures qui n’ont rien à voir et empêchent la qualité de la prise en charge de se mettre en place: le Premier ministre doit séparer les budgets ».

L’association demande également le développement « des structures innovantes » – 29 structures expérimentales (appelées « établissements d’excellence ») à l’heure actuelle – qu’il « faut multiplier sur tout le territoire » car elles « donnent des résultats très probants en terme d’autonomie ».

« Cette marche existe depuis 2003, et les revendications sont toujours les mêmes: c’est triste », a commenté le responsable associatif.

Dans un communiqué commun, la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Ségolène Neuville, se disent « déterminées à mettre en oeuvre les collaborations nécessaires pour que la scolarisation des élèves présentant des TSA (trouble du spectre autistique, NDLR) progresse quantitativement et qualitativement « .

Elles rappellent l’ouverture de 50 unités supplémentaires d’enseignement en écoles maternelles (UEM) pour la rentrée 2016, ce qui portera à 110 le nombre d’UEM créées dans le cadre du troisième plan autisme (2013-2017).

« En 2015-2016, 29.326 élèves avec TSA sont scolarisés en milieu ordinaire, soit une augmentation de 144% depuis 2008 et 30% depuis 2012 », souligne le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous