Loi travail: les organisations de jeunesse de nouveau reçues par le gouvernement, prêt à écouter l’Unef (Valls)

logo AFP

Les ministres Myriam El Khomri (Travail), Najat Vallaud-Belkacem (Education) et Patrick Kanner (Jeunesse) vont recevoir « dans les prochains jours » les organisations de jeunesse, avant un nouveau rendez-vous à Matignon « avant la mi-avril », a annoncé vendredi Manuel Valls.

L’exécutif est « prêt à regarder » certaines propositions de l’Unef, la principale organisation étudiante, pour « améliorer l’ensemble des politiques publiques vers la jeunesse », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse à Orléans, au lendemain des manifestations suivies contre le projet de loi travail, à l’appel, entre autres, de l’Unef.

« Demander le retrait du texte n’a pas de sens, l’améliorer, améliorer l’ensemble des politiques publiques vers la jeunesse, ça, ça a du sens », a déclaré le chef du gouvernement en marge de ce déplacement consacré à l’emploi et à la formation.

Les concessions du gouvernement sur le projet de loi travail n’ont pas calmé la colère: salariés, étudiants et lycéens ont défilé jeudi beaucoup plus nombreux que le 9 mars dans toute la France pour réclamer le retrait d’un texte jugé trop libéral.

« Les manifestations d’hier témoignent sans doute d’une inquiétude sur l’évolution de notre modèle social, qui n’est pas toujours en faveur des jeunes », a commenté M. Valls. « J’entends et je respecte le point de vue de ceux qui manifestent et le gouvernement est toujours ouvert », a affirmé le Premier ministre.

« Certaines organisations, même si elles sont opposées au projet de loi, ont formulé des propositions, je pense en particulier au syndicat étudiant l’Unef, sur le sujet essentiel de l’accès aux jeunes au marché du travail. Nous sommes prêts, décidés, à les regarder comme nous avions saisi déjà une proposition faite par une autre organisation étudiante, la Fage, sur la garantie jeunes », a-t-il annoncé.

« Nous avons la chance d’avoir un pays jeune, nous devons nous adresser également à la jeunesse. C’est la raison pour laquelle je demande aux ministres El Khomri, Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kanner d’organiser dans les tous prochains jours un cycle de rencontres avec les organisations de jeunesse pour avancer avec elles sur les questions de précarité et d’insertion professionnelle, pour ne prendre que ces exemples », a poursuivi M. Valls.

Le Premier ministre a précisé qu’il conclurait lui-même ce cycle « lors d’une réunion collective à Matignon avec les acteurs et les ministres concernés », qui « aura lieu avant la mi-avril ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous