Loi travail: quatre lycéens en garde à vue après une manifestation mardi à Rennes

logo AFP

Quatre lycéens mineurs ont été placés en garde à vue mercredi à Rennes après une manifestation la veille contre la loi travail au cours de laquelle des chaises avaient été lancées sur les voies du métro, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Les interpellations et le placement en garde à vue des quatre mineurs ont été effectués dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet pour « mise en danger d’autrui, entrave à la circulation ferroviaire et dégradations volontaires de biens destinés à l’utilité publique commise en réunion », a-t-on indiqué source judiciaire.

Les quatre lycéens, dont les interpellations sont intervenues en cours de journée, sont respectivement âgés de 15 ans, 16 ans, et, pour deux d’entre eux, 17 ans. Les auditions en cours ont pour objet d’établir leur implication dans ces jets de chaise.

Une centaine d’étudiants avaient bloqué pendant 45 minutes mardi matin la rocade de Rennes pour réclamer le retrait du projet de loi réformant le Code du travail, puis le trafic du métro avait été interrompu près de deux heures trente par le lancement de chaises sur les voies.

Une rame de métro avait été bloquée dans un tunnel mais les passagers avaient pu être évacués et regagner une station sans incident. Les voies n’ayant pas subi de dégâts, la circulation du métro avait repris en début d’après-midi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous