Manifestation à Nantes: l’IGPN saisie sur d’éventuelles violences de la police

logo AFP

L’inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après qu’un homme de 32 ans a été blessé jeudi à Nantes lors de heurts entre manifestants et forces de l’ordre en marge de la manifestation contre la loi travail, a indiqué le parquet à une correspondante de l’AFP.

Selon le quotidien Presse Océan, qui révèle samedi l’information, le procureur de la République de Nantes a annoncé avoir saisi l’IGPN, la « police des polices », pour savoir si le blessé avait ou non été victime de violences de la part de la police.

Sur une vidéo tournée par des riverains avec un téléphone portable et diffusée sur le site du quotidien nantais, on voit l’homme, en pull-over et portant un mégaphone en bandoulière, à terre une première fois, entouré de plusieurs membres des forces de l’ordre.

Après qu’il se soit relevé et éloigné, il est à nouveau projeté à terre avant d’être emmené le long d’un mur, saignant du visage.

Placé en garde à vue avant d’être relâché sans poursuite, l’homme a dû se faire poser sept points de suture à la tempe.

L’IGPN a également été saisie jeudi après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier frappant un jeune à Paris, lors d’incidents en marge des mouvements contre le projet de loi travail dans la capitale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous