La police doit être « implacable et exemplaire » face aux manifestations lycéennes (Cazeneuve)

logo AFP

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a exigé vendredi que les policiers soient à la fois « implacables » face aux violences en marge de la mobilisation lycéenne contre la loi travail et « exemplaires » pour éviter toute bavure.

« Aucune violence n’est acceptable », a déclaré M. Cazeneuve en marge d’un déplacement à Marseille, interrogé sur les débordements vendredi devant deux commissariats parisiens, cible de jets de pierres et de dégradations par des jeunes. Ils dénonçaient le traitement subi la veille par un lycéen, frappé par un policier.

« Les violences contre les commissariats par une poignée d’individus, qui ne sont pas des lycéens désireux de faire prévaloir leurs revendications, ne sont pas acceptables », a-t-il poursuivi.

« De la même manière, les forces de l’ordre doivent être, dans un contexte où certains cherchent l’affrontement, absolument implacables et exemplaires »,a déclaré le ministre.

« Les forces de l’ordre sont aussi là pour protéger la jeunesse contre cette poignée d’individus qui cherchent l’affrontement parce qu’ils n’ont pas la République en partage », a-t-il souligné.

Plus tôt dans la journée, le ministre avait déclaré lors d’un discours à Marseille que « les forces de l’ordre (devaient) être absolument exemplaires, à chaque instant irréprochables ». « Je ne tolérerai jamais aucun écart », avait-il ajouté.

Face aux gradés de la police des Bouches-du-Rhône, marqués par la mise en examen mardi d’un policier de la PJ soupçonné d’avoir volé plusieurs dizaines de kilos de cannabis dans des scellés, M. Cazeneuve avait également affirmé qu’il n’y aurait « pas d’impunité pour ceux qui franchissent la ligne jaune ».

Les policiers « qui outrepasseraient leurs prérogatives doivent être sanctionnés avec la plus grande fermeté. Celles et ceux qui se compromettraient avec la délinquance doivent être sanctionnés avec la plus grande sévérité », avait-il poursuivi.

M. Cazeneuve a conclu en insistant sur « le respect que la police doit au citoyen, et qui implique que dans chacun de ses comportements elle soit irréprochable », et « le respect que chaque citoyen doit aux forces de l’ordre compte tenu de l’engagement qui est le leur (allant) jusqu’à leur sacrifice ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous