Manifestation loi travail: vidéo montrant un policier frappant un jeune, l’IGPN enquête

logo AFP

L’inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », a ouvert une enquête jeudi, jour de manifestation contre le projet de loi travail, après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier frappant un jeune, a-t-on appris auprès de la préfecture de police de Paris.

La vidéo montre un jeune à terre, relevé par un policier qui crie « lève toi ! ». Alors qu’il est en train de se relever, tenu par deux policiers, un des fonctionnaires lui assène un coup de poing violent.

La vidéo aurait été tournée jeudi matin devant le lycée parisien Henri-Bergson, dans le 19e arrondissement de Paris, selon des étudiants.

« Dans la matinée des projectiles ont été jetés sur les véhicules de police faisant des passages aux abords du lycée. Des manifestants ont mis le feu à des poubelles. L’un des manifestants, auteur des jets de projectiles, se montrait très virulent envers les effectifs », a justifié la préfecture de police dans un communiqué.

« Lors de cette intervention les fonctionnaires du commissariat du 19e arrondissement ont procédé à plusieurs interpellations dans des conditions difficiles. Certains fonctionnaires étaient blessés à cette occasion et l’un d’entre eux était conduit à l’hôpital », a-t-elle ajouté.

« Après avoir pris connaissance des conditions de cette intervention et notamment de l’interpellation objet de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a immédiatement demandé au préfet de police Michel Cadot, de faire diligenter une enquête administrative par l’IGPN », a précisé la préfecture de police.

« L’enquête est en cours et ses conclusions feront l’objet de toutes les suites juridiques qui s’imposeraient », a souligné la préfecture.

Jeudi après-midi, la manifestation des lycéens et étudiants contre le projet de loi travail a dégénéré à Paris, « 20 personnes ont été interpellées ce cadre sur l’agglomération parisienne dont 15 à Paris », selon le communiqué de la préfecture. « Les cinq autres interpellations se sont déroulées en Seine-Saint-Denis », a précisé une source policière.

Des voitures ont également été incendiées, des policiers blessés et un incendie de containers poubelle s’est propagé à la façade d’un établissement scolaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous