Tentative de règlement de comptes devant une école primaire à Grenoble

logo AFP

Deux hommes à scooter ont tiré trois coups de feu sur un passant devant une école primaire à Grenoble mardi après-midi sans faire de blessés, a-t-on appris auprès de la police qui privilégie la piste du règlement de comptes.

Les coups de feu ont été tirés vers 13H30 devant l’école Ampère, selon la même source, confirmant une information du quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

Le passager d’un scooter a tiré à trois reprises avec une arme de poing sur un passant qui a pris la fuite. Une balle a été retrouvée sur la façade de l’école.

Les élèves, qui étaient dans la cour au moment des faits, ont été confinés dans la cantine en attendant l’arrivée de la police. L’Education nationale « a dépêché le service de la santé scolaire et la psychologue pour entendre les enfants qui le souhaitaient », a indiqué la directrice dans un mot affiché sur le portail de l’école.

« Beaucoup de parents sont inquiets », a déclaré sur place Fabien Malbet, adjoint aux écoles de la ville de Grenoble, en saluant le « sang-froid » de l’équipe enseignante et périscolaire.

Le passant et les deux hommes à scooter étaient activement recherchés par la police mardi après-midi.

La semaine dernière, le passager d’un scooter avait tiré à plusieurs reprises contre une terrasse de café à Fontaine, dans l’agglomération grenobloise, faisant deux blessés graves.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous