Loi travail: un amphi de Science Po occupé par des étudiants

logo AFP

Des étudiants mobilisés contre le projet de loi travail occupaient depuis lundi soir un amphithéâtre de Sciences Po, demandant à la direction de lever l’obligation « d’assiduité » pendant les assemblées générales (AG) et manifestations, a annoncé l’Unef, confirmant une information du Parisien.fr.

Dans la nuit de lundi à mardi, un groupe d’une quarantaine à une centaine d’étudiants, selon la direction de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris ou l’Unef, ont décidé en AG d’occuper l’amphithéâtre Caquot, au 28 rue des Saints-Pères à Paris.

« On restera tant que l’administration n’aura pas accordé une dispense d’assiduité », sans laquelle les étudiants absents plus de deux fois par semestre se voient « recalés » aux examens de l’IEP de Paris, a expliqué à l’AFP Laura Duquesne, étudiante dans l’établissement et militante de l’Unef.

Or, sa levée « au moment des AG et des manifestations permettrait aux étudiants de se joindre au mouvement », explique la jeune femme.

« L’occupation (de l’amphithéâtre Caquot) est toujours en cours », précise dans un communiqué l’organisation « ScPo Paris mobilisé-e-s contre la loi Travail », dont font partie, entre autres, le premier syndicat étudiant (Unef) et l’Union des étudiants communistes.

Une assemblée générale était prévue à la mi-journée, suivie d' »ateliers d’analyse du texte de loi et de projections de films » sur le même projet.

« Accéder à leur demande de dispense introduirait une inégalité de traitement » entre ceux qui sont assidus et ceux bénéficiant d’un ajustement, a répondu dans un communiqué la direction de Sciences Po. « Nous ne souhaitons pas assouplir nos règles en la matière afin de ne pas fragiliser l’excellence de notre offre de formation », s’est défendu l’école, qui condamne « l’occupation des lieux ».

Malgré des modifications annoncées par le Premier ministre Manuel Valls, des étudiants et salariés continuent à se mobiliser contre le projet de loi Travail, dénonçant une « précarisation » accrue des jeunes. Une nouvelle journée de manifestation et mobilisation est prévue jeudi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous