Education: le projet de Juppé « pas du tout en ligne » avec les besoins d’aujourd’hui (Pécresse)

logo AFP

Valérie Pécresse, présidente (Les Républicains) de l’Ile-de-France, a affirmé que le projet d’Alain Juppé en matière d’éducation n’était « pas du tout en ligne » avec les besoins d’aujourd’hui, mardi lors de l’émission Preuves par trois, de Public Sénat et de l’AFP.

Le projet sur l’éducation de M. Juppé, candidat à la primaire de la droite pour 2017, n’est « pas du tout en ligne avec ce que je pense que nous avons besoin aujourd’hui » dans ce domaine, a affirmé Mme Pécresse. « Nous avons besoin d’une réforme plus audacieuse », a-t-elle ajouté.

L’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur (sous la présidence de Nicolas Sarkozy), a indiqué qu’elle ferait « voter en mai un budget d’autonomie pour les lycées, de façon à ce que les chefs d’établissement puissent avoir, avec leurs équipes, et de manière expérimentale, plus d’autonomie, pour pouvoir porter un projet adapté à la réalité de leur territoire ».

« Il n’y a rien de commun entre un lycée à Sevran (Seine-Saint-Denis) et un lycée à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), entre Henri IV (lycée parisien) et un lycée professionnel de Seine-et-Marne », a-t-elle argué.

« C’est une idée que je n’ai pas encore retrouvée » dans les projets des candidats à la primaire, a dit Mme Pécresse, qui dira quel(le) candidat(e) elle soutiendra à la primaire uniquement quand elle aura pris connaissance de leurs projets respectifs. « Il faut qu’on soit très audacieux et j’attends de tous les candidats qu’ils le soient », a-t-elle insisté.

Alain Juppé a exposé son projet sur l’éducation dans un ouvrage Mes chemins pour l’école, publié en aout dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous