Loi Travail: « les points qui faisaient blocage sont enlevés » (Sirugue, PS)

logo AFP

Christophe Sirugue, député PS de Saône-et-Loire, pressenti pour être rapporteur du projet de loi Travail, a estimé mardi que « les points qui faisaient blocage sont enlevés », au lendemain des annonces de Manuel Valls.

Christophe Sirugue était signataire avec Catherine Lemorton, présidente de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée, d’une lettre adressée au Premier ministre dans laquelle ils lui demandaient de modifier l’avant-projet de loi Travail.

« Nous avions indiqué qu’il y avait des points qui méritaient absolument d’être corrigés », a rappelé M. Sirugue sur LCP. « Objectivement, dans la nouvelle mouture, c’est presque un texte nouveau, puisque les points qui faisaient blocage sont enlevés, les interrogations que nous avions sur plusieurs dispositifs – je pense aux congés pour motifs familiaux, je pense aux astreintes, je pense aux apprentis – disparaissent du texte ».

« Je pense que nous devons faire le constat qu’il y a eu une écoute et que donc nous pouvons continuer notre travail parlementaire », a-t-il poursuivi, soulignant qu' »il y aura à l’évidence des amendements ».

« Je pense que sur la question du licenciement économique nous avons encore besoin de préciser les choses, mais que là nous pourrons le faire dans le cadre du débat parlementaire », a-t-il ajouté.

Acceptera-t-il d’être rapporteur du texte? M. Sirugue a indiqué qu’il fallait d’abord qu’il « le lise ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous