La loi Travail sera votée « avant l’été » (El Khomri)

logo AFP

La ministre du Travail Myriam El Khomri a affirmé que la loi sur la réforme du code du travail serait votée « avant l’été », mardi au lendemain des modifications annoncées par Manuel Valls.

« Cette réforme est juste et nécessaire, elle sera votée avant l’été, et donc applicable immédiatement après », a déclaré Mme El Khomri sur Europe 1.

Le gouvernement prendra les décrets d’application « le plus rapidement possible », a-t-elle ajouté. C’est « essentiel, car nous avons besoin de donner un nouveau souffle dans notre pays ».

« Je crois que l’ensemble des députés sont volontaires pour permettre à la fois qu’il y ait plus de sécurité pour les salariés et également plus de souplesse pour les entreprises », a-t-elle affirmé.

Concernant la garantie jeunes, « c’est inédit ce que nous faisons », a ajouté la ministre, rappelant que ce « droit à l’accompagnement » vers l’emploi des jeunes décrocheurs, expérimenté depuis 2013, sera inscrit dans le projet de loi.

Citant des chiffres d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, elle a rappelé que 900.000 jeunes n’étaient « pas en emploi, pas en étude, pas en formation en 2013 ».

« Tous ces jeunes doivent bénéficier d’un accompagnement, mais pas forcément de la garantie jeunes », a expliqué Mme El Khomri. « C’est un accompagnement intensif avec des critères », les jeunes concernés doivent être « en précarité, doivent être motivés et volontaires pour entrer dans ce dispositif ».

« D’ici la fin de l’année, on aura 100.000 jeunes qui seront rentrés dans la garantie jeunes, nous en faisons un droit universel », a-t-elle ajouté.

« Pour le 1er janvier 2017, les missions locales évaluent à entre 100.000 à 150.000 » le nombre de jeunes « qui pourront rentrer dans la garantie jeunes », a-t-elle dit, en chiffrant le coût « entre 450 et 600 millions d’euros ».

Pour financer cette somme, « nous avons plusieurs dispositifs d’accompagnement dans le projet de loi de finances » ainsi que « des aides de l’Union européenne », a-t-elle précisé, assurant que la garantie jeunes « ne coûtera rien aux entreprises ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous