Loi travail: rassemblement de salariés et de lycéens à Douai

logo AFP

Deux mille salariés et lycéens selon la CGT, 900 selon la préfecture du Nord, ont manifesté vendredi à Douai contre « la loi El Khomri » et pour « les libertés syndicales ».

A l’appel de l’Union locale CGT de Douai et de la CGT régionale de la métallurgie, les manifestants se sont retrouvés sur la place d’Armes, l’une des principales de la ville. Ils ont ensuite défilé avant d’organiser « un barbecue géant ».

Etaient présents, au nombre de « plusieurs centaines » selon la CGT, des jeunes du lycée de Sin-le-Noble, près de Valenciennes, et du lycée Corot de Douai. Il y avait également des ouvriers de Renault Douai, de Vallourec, parmi d’autres entreprises métallurgiques, et des employés de La Poste, de la fonction publique territoriale, etc.

Selon Ludovic Bouvier, responsable régional CGT de la métallurgie, les échauffourées avec les forces de l’ordre lors de la manifestation contre la réforme El Khomri, mercredi à Valenciennes (2.500 personnes selon la CGT, moins de 2.000 selon la police), ont renforcé la mobilisation.

A la suite de ces heurts, où la police avait tiré des gaz lacrymogènes à la gare de Valenciennes, deux manifestants, « une lycéenne et un salarié de Bombardier », selon M. Bouvier, avaient reçu des soins à l’hôpital.

« On est tous concernés » par le projet de loi sur le travail, « les services publics seront touchés à un moment ou à un autre », a déclaré à l’AFP le responsable CGT.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous