L’industrie du futur au centre de la 6e Semaine de l’Industrie

logo AFP

Impression 3D, robotique, réalité virtuelle, numérisation de la chaîne de production, « big data »: l’industrie du futur sera au coeur de la 6e édition de la « Semaine de l’industrie », à partir de lundi, destinée à mieux faire connaître ses métiers, notamment auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi.

Plus de 2.500 événements sont organisés dans toute la France jusqu’au 20 mars, pilotés par la Direction générale des entreprises. La DGE a choisi de mettre l’accent sur l' »Industrie du futur », qui intègre les nouvelles technologies pour transformer les processus de fabrication.

La Semaine de l’industrie entend ainsi contribuer à « changer le regard du public » sur le monde industriel, a expliqué le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique dans un communiqué.

La semaine se propose de fédérer les acteurs publics, privés et associatifs en direction des collégiens, lycéens, étudiants à l’occasion de rencontres, débats et actions de terrain.

« Contrairement aux idées reçues, les besoins en recrutement dans l’industrie sont très importants », souligne le ministère.

Les secteurs industriels prévoient d’embaucher entre 80.000 et 100.000 nouveaux salariés et apprentis par an d’ici 2020, notamment pour faire face à des départs massifs en retraite.

« Quel que soit leur niveau de qualification, l’industrie offre aux jeunes des opportunités de carrières diversifiées et rémunératrices », ajoute le ministère.

Des clips de présentation de certains métiers de l’industrie du futur seront diffusés sur les réseaux sociaux à l’occasion de la manifestation et un concours d’affiches a été organisé pour les scolaires, dont les lauréats seront aussi présentés sur les réseaux sociaux.

Les ministères de l’Education nationale, du Travail, de l’Agriculture et de la Culture participent également à la Semaine de l’Industrie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous