Loi El Khomri: « un premier avertissement » avec plus de 450.000 manifestants

logo AFP

« Plus de 450.000 » personnes ont manifesté mercredi partout en France contre le projet de loi El Khomri sur le travail, a estimé la CGT, saluant « un premier avertissement » au gouvernement avec la mobilisation de salariés, étudiants et lycéens.

« Cette première mobilisation est incontestablement une grande réussite avec plus de 450.000 manifestants descendus dans la rue », a déclaré la centrale dans un communiqué diffusé en début de soirée.

Un peu plus tôt, Force ouvrière avait évalué le nombre de manifestants à 400.000, le syndicat étudiant Unef avançant lui le chiffre de 500.000 personnes.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a évalué à 224.000 le nombre des personnes mobilisées mercredi.

« Cette journée est un premier avertissement lancé à l’exécutif, il ne peut rester sourd devant l’inquiétude et les attentes qu’exprime une grande partie de la société », a prévenu le syndicat, qui demande un retrait du projet de loi.

Selon lui, ce succès « constitue un formidable point d’appui pour les futures mobilisations », comme celles des retraités le 10 mars, des fonctionnaires le 22, avant une nouvelle journée de grèves et manifestations contre le texte le 31 mars.

FO et Solidaires ont également appelé à se mobiliser à cette date, l’Unef ayant déjà annoncé une nouvelle journée d’action le jeudi 17 mars « dans toutes les universités ».

Le projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri doit être présenté en Conseil des ministres le 24 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous