Berger (CFDT): « Pas de mesures antijeunes » dans le projet El Khomri

logo AFP

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a estimé que le projet de loi El Khomri sur le droit du travail ne contenait pas « de mesures anti-jeunes » à la différence du CPE, mercredi, jour de la mobilisation des étudiants et lycéens dans la rue.

Les jeunes « manifestent une inquiétude, notamment sur les conditions d’entrée sur le marché du travail », a-t-il observé lors de l’émission « Questions d’info » LCP-France Info-Le Monde-AFP.

Pour autant, « cette loi, qui est imparfaite, que je conteste aujourd’hui telle qu’elle est écrite, est-ce qu’elle fait empirer la situation les concernant? La réponse est sans doute non », a ajouté Laurent Berger.

Selon le numéro un de la CFDT, « il n’y a pas de mesure antijeunes dedans », contrairement au Contrat première embauche il y a dix ans, qui était « clairement ciblé sur les jeunes ».

« Est-ce que cela rend pour autant la situation qu’ils subissent supportable? Evidemment non », a poursuivi Laurent Berger, plaidant pour le développement de droits nouveaux à l’égard de la jeunesse.

Laurent Berger a regretté que sur l’objectif initial de la réforme se soient « greffées des verrues qui laissent à penser que pour embaucher il faut licencier plus facilement » et viennent « perturber » la philosophie du texte. Parmi ces mesures, le dispositif précisant les motifs de licenciement économique, introduit « à la dernière minute ».

A ceux qui font de la CFDT l’interlocuteur privilégié du gouvernement, Laurent Berger a redit son refus de toute « instrumentalisation ». « Ce ne sera pas la loi El Berger, ce sera la loi El Khomri et cela restera la loi El Khomri », a-t-il dit.

Il a fait valoir que le gouvernement est « le seul porteur de la loi » et le législateur le seul à la « voter ». « Il faut qu’ils assument leur position ».

Mais, faute de modifications importantes, le gouvernement prend le risque d’un « conflit social », a réaffirmé le leader syndical.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous